A l'instar de cette dernière, la nouvelle venue est une bière de dégustation à 11,5% vol. alc., à l'encontre de la tendance actuelle des bières faiblement alcoolisées. Tendance que suit notamment la maison mère de Bosteels, AB InBev, qui souhaite consacrer 20% de ses volumes à des bières peu ou pas alcoolisées d'ici 2025.

Bosteels est également aux antipodes de ce qui se fait dans le monde de la bière artisanale où chaque brasserie s'échine à multiplier les bières éphèmères. Des cuves de Buggenhout (Flandre orientale) ne sortaient en effet jusqu'ici que trois bières, chacune iconique de par son verre ou son style: la Kwak, la Tripel Karmeliet et la DeuS. La volonté de créer une quatrième bière est apparue il y a 5 ans environ, soit avant la reprise de la brasserie par AB InBev en 2016, rappelle Antoine Bosteels, représentant de la 7e génération de la famille, mais aujourd'hui devenu consultant pour la brasserie. C'est lui et son équipe de brasseurs qui sont à l'origine de la Monte Cristo, une brune forte qui a bénéficié d'un ajout de sherry et de copeaux de chêne avant une maturation de plusieurs semaines.

Cette dernière création n'empêchera pas la brasserie d'innover sur d'autres aspects que la production dans les prochaines années. Un centre de visiteurs doit ainsi voir le jour à moyen terme à Buggenhout. Et parmi les autres marques en portefeuille, le potentiel de la Kwak, cette ambrée, historiquement destinée aux cochers de diligence, n'est pas assez exploité en ce moment, indique-t-on à la brasserie. L'arrivée d'AB InBev a inévitablement profité à la société même si on refuse de communiquer tout chiffre de production. "On a connu une belle croissance depuis la reprise mais on était loin d'être en déclin", explique Sarah Pirlot, directrice marketing. De fait, l'année précédant la reprise, en 2015, Bosteels brassait quelque 145.000 hectolitres de bière contre 100.000 trois ans auparavant. Le chiffre d'affaires est lui passé de 33,4 millions d'euros en 2016 à 46,9 millions l'an dernier. Une soixantaine de personnes travaillent aujourd'hui chez Bosteels.