L'histoire du site de la brasserie Haeseveld débute en 1910. L'horticulture y était reine et ce pépiniériste était des plus florissants, jusque dans les années soixante, comptant des clients jusqu'aux États-Unis et en Chine.

En 1981, un café-auberge a pris place dans l'ancienne maison du directeur. On y servait déjà la bière d'Haeseveld en fût. Le logo de la nouvelle bière est d'ailleurs un clin d'oeil à la légende qui circulait alors: un lièvre doté de bois se promenerait dans les champs alentour.

., DR
. © DR

La pépinière et l'ex-auberge attenante étaient désaffectées, jusqu'à ce que quatre entrepreneurs décident de donner une nouvelle vie à ce patrimoine en le reconvertissant en brasserie, bar et salle de réception, avec jardin. Le propriétaire du site Hans De Gusseme, le président Jean-Paul Macharis du groupe d'emballage VPK, l'ancien PDG d'Alpro Bernard Deryckere et Alain De Laet - directeur général de la brasserie Huyghe - sont parties prenantes du projet.

La brasserie a une capacité de vingt hectolitres et vise à atteindre 4.000 hectolitres par an. Les quatre nouvelles bières peuvent être consommées directement au fût. La blonde ultra forte De Haeseveld se rapproche même de l'ancienne bière Haeseveld, datant du temps de l'auberge.

L'histoire du site de la brasserie Haeseveld débute en 1910. L'horticulture y était reine et ce pépiniériste était des plus florissants, jusque dans les années soixante, comptant des clients jusqu'aux États-Unis et en Chine. En 1981, un café-auberge a pris place dans l'ancienne maison du directeur. On y servait déjà la bière d'Haeseveld en fût. Le logo de la nouvelle bière est d'ailleurs un clin d'oeil à la légende qui circulait alors: un lièvre doté de bois se promenerait dans les champs alentour. La pépinière et l'ex-auberge attenante étaient désaffectées, jusqu'à ce que quatre entrepreneurs décident de donner une nouvelle vie à ce patrimoine en le reconvertissant en brasserie, bar et salle de réception, avec jardin. Le propriétaire du site Hans De Gusseme, le président Jean-Paul Macharis du groupe d'emballage VPK, l'ancien PDG d'Alpro Bernard Deryckere et Alain De Laet - directeur général de la brasserie Huyghe - sont parties prenantes du projet. La brasserie a une capacité de vingt hectolitres et vise à atteindre 4.000 hectolitres par an. Les quatre nouvelles bières peuvent être consommées directement au fût. La blonde ultra forte De Haeseveld se rapproche même de l'ancienne bière Haeseveld, datant du temps de l'auberge.