De leur côté, l'UCM (Union des Classes moyennes) et la Fédération HoReCa Wallonie estiment que la baisse de la consommation d'alcool, bien réelle, a d'autres causes.

Une enquête de Horeca Vlaanderen menée auprès de 392 exploitants horeca a révélé que durant le mois écoulé, 62% d'entre eux ont vendu moins de boissons alcoolisées. 51% des personnes interrogées ont déclaré que leur chiffre d'affaires avait effectivement baissé, et dans le segment des restaurants ce pourcentage atteint même 60%. Chez FeBeD, un impact similaire a été constaté auprès des distributeurs en boissons. La moitié d'entre eux a constaté un impact négatif sur le chiffre d'affaires en boissons alcoolisées, jusqu'à -15% par rapport à février 2016. FeBeD demande dès lors, pour les prochaines éditions, à être partie prenante dans la concertation avec l'initiateur, "afin que le secteur puisse anticiper en offrant des alternatives".

De leur côté, l'UCM et la Fédération HoReCa Wallonie ont cherché à savoir si la Tournée Minérale avait affecté les restaurateurs. "La réponse est non: la baisse de la consommation d'alcool est réelle, mais elle a d'autres causes bien plus profondes et permanentes", relèvent-ils. Et de citer notamment comme causes de réduction de la consommation les contrôles routiers, les repas d'affaires de plus en plus budgétés, le détail de l'addition sur les tickets TVA contribuant à une transparence modératrice et la hausse des accises sur les vins et spiritueux.

De leur côté, l'UCM (Union des Classes moyennes) et la Fédération HoReCa Wallonie estiment que la baisse de la consommation d'alcool, bien réelle, a d'autres causes. Une enquête de Horeca Vlaanderen menée auprès de 392 exploitants horeca a révélé que durant le mois écoulé, 62% d'entre eux ont vendu moins de boissons alcoolisées. 51% des personnes interrogées ont déclaré que leur chiffre d'affaires avait effectivement baissé, et dans le segment des restaurants ce pourcentage atteint même 60%. Chez FeBeD, un impact similaire a été constaté auprès des distributeurs en boissons. La moitié d'entre eux a constaté un impact négatif sur le chiffre d'affaires en boissons alcoolisées, jusqu'à -15% par rapport à février 2016. FeBeD demande dès lors, pour les prochaines éditions, à être partie prenante dans la concertation avec l'initiateur, "afin que le secteur puisse anticiper en offrant des alternatives". De leur côté, l'UCM et la Fédération HoReCa Wallonie ont cherché à savoir si la Tournée Minérale avait affecté les restaurateurs. "La réponse est non: la baisse de la consommation d'alcool est réelle, mais elle a d'autres causes bien plus profondes et permanentes", relèvent-ils. Et de citer notamment comme causes de réduction de la consommation les contrôles routiers, les repas d'affaires de plus en plus budgétés, le détail de l'addition sur les tickets TVA contribuant à une transparence modératrice et la hausse des accises sur les vins et spiritueux.