Les achats de 5.000 familles belges ont été passés au peigne fin dans le cadre de cette étude. Cette analyse a notamment montré que la quasi-totalité des Belges (97%) achètent de la viande pour la consommer à domicile. La fréquence d'une famille moyenne est toutefois passée de 44 fois par an en 2014 à 39 fois en 2018.

La fréquence de consommation a également été mesurée en janvier 2019: 72% des répondants ont indiqué manger de la viande une à cinq fois par semaine, 21% en mangent davantage et 7% moins ou jamais.

Le poisson et les fruits de mer composent au moins une fois par semaine l'assiette des Belges.

Par ailleurs, une personne sur cinq environ (18%) consomme un substitut végétarien à la viande et 33% mangent au moins une fois par semaine un repas sans viande, poisson ou alternative à la viande. Celle-ci occupe toutefois toujours une place importante dans les assiettes des Belges, qui la mangent pour son goût, parce qu'elle fait partie de leurs habitudes de consommation et parce qu'ils la considèrent comme "nourrissante, riche en énergie et rassasiante", selon l'étude. Un nombre croissant de citoyens accorde enfin une importance à l'origine de la viande (61% contre 52% en 2013), dont 70% ont une préférence affichée pour les produits belges, la viande de chez nous étant souvent moins chère, mieux contrôlée, plus fraîche et plus respectueuse de l'environnement.