Comme au Dam Sum, il y soigne la qualité (il n'y a ni additifs, ni glutamate) et l'authenticité (les chefs sont Vietnamiens). Le restaurant importe aussi les fameuses herbes aromatiques du delta du Mékong (dont Can Tho est la ville principale) comme la coriandre vietnamienne (rau ram) ou la pérille.

Dans un décor agrémenté de fresques murales de Monk, un artiste bruxellois, le public, très majoritairement féminin, peut commander via des bornes interactives situées devant la cuisine ouverte. Trois grandes familles de plats sont proposées : les pho, les bouillons parfumés, les bo bun, plats de vermicelles de riz et les congee, sortes de porridge asiatique. A côté des recettes imposées, vous pouvez, au départ d'une base, ajouter les ingrédients que vous voulez (même 100 % veggie). C'est bon, c'est sain et c'est copieux pour un prix plus que raisonnable (entre 9 et 12 euros). N'oubliez pas de laisser une petite place pour des perles de Sago à la banane et au lait de coco. Une version asiatique originale de notre riz au lait.

Le Can Tho est ouvert uniquement le midi du lundi au vendredi. Mais aussi le jeudi soir quand toute la place du Luxembourg fait la fête.

38, rue de Trèves, 1050 Bruxelles.

https://can-tho.business.site