"Il Corpo dentro" ouvrira le bal à la Villa Empain pour célébrer le 100e anniversaire du mouvement Bauhaus, né à Weimar en 1919. Le danseur butoh et chorégraphe Atsushi Takenouchi donnera vie à des costumes originaux de l'école allemande, prêtés par le Centre théâtral de recherche de Venise, assisté par la créatrice de costumes Sonia Biacchi et la musicienne Hiroko Komiya.

Le son du clavecin, qui a marqué la Renaissance et le Baroque, se déploiera à l'Atelier Colpaert, à Schaerbeek, face à un ensemble de quatre peintures réalisées pour cet instrument par l'artiste française Fabienne Verdier. La poésie s'invitera ensuite à la table du chef cuisinier Sugio Yamaguchi dans une cartographie sensorielle de la ville, entre rayons de soleil et odeur de pain chaud.

Petits et grands découvriront aux Ateliers des Tanneurs le conte de Charles Perrault "Peau d'Âne", coloré par des extraits d'opéra et de sonates, tandis que les Halles Saint-Géry seront le théâtre de "Bodyscore". Le compositeur Jacopo Baboni Schilingi écrira en direct sa musique sur le corps d'un modèle, s'inspirant de la respiration ou du grain de peau de celui-ci. Il sera rejoint par un chanteur baryton qui entonnera la partition créée. Cette performance sera reprise à Tokyo en 2020 pour la maison Chanel.

Sous le regard de 100 convives, un cuisinier et quatre musiciens feront également résonner les sens et frémir les papilles avant de s'attabler tous ensemble pour "la Tentation des Pieuvres", à l'Hôtel Métropole, nouveau partenaire du festival.

La semaine se refermera en présence de la chorégraphe américaine Carolyn Carlson pour sa création "The Seventh Man", au Contemporary Art Center Brussels d'Ixelles.