Ce n'est pas la première fois que la raie est choisie comme poisson de l'année. La première fois, ce choix avait suscité la polémique car l'espèce était menacée. Entretemps, les trois espèces de raies (raie lisse, raie douce et raie bouclée) qui sont autorisées à la pêche ont vu leur population augmenter.

La raie, avec des arrivages de quelque 1.400 tonnes par an, est le troisième poisson en importance pour les pêcheurs belges, après la plie et la sole. Et pourtant ce poisson reste assez méconnu auprès des consommateurs.

Découvrez la recette de la Raie au beurre noir, un classique

Ce n'est pas la première fois que la raie est choisie comme poisson de l'année. La première fois, ce choix avait suscité la polémique car l'espèce était menacée. Entretemps, les trois espèces de raies (raie lisse, raie douce et raie bouclée) qui sont autorisées à la pêche ont vu leur population augmenter. La raie, avec des arrivages de quelque 1.400 tonnes par an, est le troisième poisson en importance pour les pêcheurs belges, après la plie et la sole. Et pourtant ce poisson reste assez méconnu auprès des consommateurs.