Les derniers lots de ces produits seront acheminés en juin et septembre, et la compagnie ne sait pas quand elle sera en mesure de reprendre les ventes, a déclaré mercredi une porte-parole à l'AFP. Les autres catégories de Hibiki et Hakushu ne sont pas concernées par la pénurie.

Le Hibiki 17 ans d'âge avait été mis à l'honneur par le film "Lost in Translation" (2003), tourné à Tokyo. L'acteur américain Bill Murray en faisait la promotion avec un slogan: "For relaxing times, make it Suntory time".

La production commerciale de whisky au Japon remonte aux années 1920 avec l'ouverture de la distillerie Yamazaki près de Kyoto, grâce au savoir-faire rapporté d'Ecosse par un jeune étudiant. Mais le whisky "made in Japan" n'a acquis une renommée internationale que ces dernières années, raflant des prix autrefois réservés à ses rivaux irlandais ou écossais.

Outre son succès à l'étranger, il a connu en 2008 un soudain regain dans l'archipel, alors que les consommateurs redécouvraient cette boisson grâce au renouveau du "highball", cocktail à base de whisky et de soda apprécié des plus jeunes.

Ce sursaut de la demande a pris Suntory par surprise, après trois décennies de déclin de la consommation de whisky. "Cela prend énormément de temps de faire du whisky", a souligné la porte-parole du groupe. "Quand nous reprendrons nos livraisons, nous voulons nous assurer que nous disposerons de stocks suffisants pour ne pas devoir encore recourir à des suspensions."