Les consommateurs belges ont dépensé l'an dernier quelque 25,2 milliards pour l'offre dite de convenance, de l'anglais "convenience" qui signifie commodité, confort et facilité. Il s'agit notamment des fameuses pizzas surgelées, plats préparés, mais aussi salades, sandwich... Sans oublier les plats des restaurants, dégustés sur place ou livrés chez soi. "Difficile de savoir si c'est l'offre qui s'est adaptée à la demande, ou au contraire, si c'est l'offre qui a suscité la demande", commente Dominique Michel de Comeos, soulignant l'ampleur du choix qu'a aujourd'hui le consommateur. On apprend que le public cible de la convenance est urbain et célibataire. Les 35-54 ans en sont les plus friands. Les boîtes de repas, qui proposent tous les ingrédients pour composer une recette, prennent également du terrain, le marché étant évalué à 88,6 millions d'euros. La distribution alimentaire classique garde une grande part du gâteau, ressort-il encore de l'étude.