"Malgré des changements stratégiques afin de rendre Menu Next Door économiquement viable, notre start-up ne connait pas aujourd'hui de rentabilité suffisante et doit donc tirer sa révérence", selon le message posté vendredi en fin d'après-midi.

La plateforme sera fermée le 2 mars prochain, près de trois ans après son lancement, précise Menu Next Door, pour qui développer un modèle économique a été "le plus gros challenge". "Au-delà de la consommation alimentaire, Menu Next Door considérait la nourriture comme un élément qui constitue un lien essentiel entre les gens, un lien qui disparaît dans un monde actuellement gouverné par l'industrie agroalimentaire. (...) Nous souhaitions insuffler une vision d'une alimentation saine et conviviale dans un cadre bienveillant, créant du lien entre tous", note encore la start-up fondée par Nicolas Van Rymenant. Menu Next Door avait obtenu l'agrément des autorités belges en tant que plateforme de l'économie collaborative, permettant à ses utilisateurs de bénéficier d'un régime fiscal favorable.

En mai 2017, la jeune pousse avait annoncé vouloir conquérir Londres après s'être lancée à Bruxelles et Paris. Elle avait réussi à lever 1,75 million d'euros pour se développer à l'échelle européenne.

"Malgré des changements stratégiques afin de rendre Menu Next Door économiquement viable, notre start-up ne connait pas aujourd'hui de rentabilité suffisante et doit donc tirer sa révérence", selon le message posté vendredi en fin d'après-midi.La plateforme sera fermée le 2 mars prochain, près de trois ans après son lancement, précise Menu Next Door, pour qui développer un modèle économique a été "le plus gros challenge". "Au-delà de la consommation alimentaire, Menu Next Door considérait la nourriture comme un élément qui constitue un lien essentiel entre les gens, un lien qui disparaît dans un monde actuellement gouverné par l'industrie agroalimentaire. (...) Nous souhaitions insuffler une vision d'une alimentation saine et conviviale dans un cadre bienveillant, créant du lien entre tous", note encore la start-up fondée par Nicolas Van Rymenant. Menu Next Door avait obtenu l'agrément des autorités belges en tant que plateforme de l'économie collaborative, permettant à ses utilisateurs de bénéficier d'un régime fiscal favorable. En mai 2017, la jeune pousse avait annoncé vouloir conquérir Londres après s'être lancée à Bruxelles et Paris. Elle avait réussi à lever 1,75 million d'euros pour se développer à l'échelle européenne.