Il est 19h38, dans un bel hôtel particulier du VIIIe arrondissement parisien. Une voiture réveille les graviers de la cour d'honneur. A l'affût, le majordome et son équipe savent que la représentation va commencer. Une soixantaine d'invités de marque, dont un ministre, vient de visiter l'exposition autour de l'artiste belge Fernand Khnopff. Ils vont bientôt pénétrer dans la résidence de l'ambassadeur pour un élégant dîner. Devant les marmites, un seul homme: Rénaud Thiry, 23 ans, recruté directement à la sortie de l'Ecole hôtelière de Namur. Cela fait plusieurs jours que le menu est établi et qu'il anticipe les mises en place pour ce buffet. "Il est rare qu'il y ait un extra dans la cuisine, je fais le maximum pour tout gérer seul. Je vois chaque réception comme un challenge à relever", explique le jeune homme qui assure par ailleurs la gestion des repas au quotidien. C'est l'une des particularités de ce job: pas de grande brigade à son service, même quand il faut envoyer des assiettes dignes d'établissements gastronomiques.
...