Fondée en 1972 à La Nouvelle-Orléans, l'enseigne est connue pour ses spécialités au poulet frit arrosé d'épices de Louisiane.

"Nous savions qu'il existait un gros marché aux Etats-Unis pour les sandwiches au poulet et il était clair que nous avions besoin d'avoir le nôtre", explique au quotidien Miami Herald le patron de Popeyes America, Felipe Athayde.

L'objectif est aussi de concurrencer l'enseigne Chick-Fil-A, leader sur ce marché en expansion.

Le 12 août, la chaîne désormais établie en Floride après son rachat par Burger King, présente son nouveau produit: un blanc de poulet frit dans du pain brioché au beurre, accompagné d'une mayonnaise épicée et d'une tranche de cornichon au vinaigre.

Le lancement est soutenu par une campagne sur les réseaux sociaux, la vidéo hilarante d'un comédien comparant les deux spécialités au son d'un gospel devient virale et les queues s'allongent devant les magasins du pays. Une municipalité du Nevada ordonne même la fermeture d'un restaurant car la file d'attente gêne la circulation.

Mais l'enseigne semble avoir du mal à suivre et les affiches "plus de sandwiches au poulet" fleurissent aux portes des restaurants.

L'annonce tombe mardi sur le compte Twitter PopeyesChicken: "Nous adorons quand vous adorez le sandwich. Malheureusement nous sommes en rupture de stock (pour le moment)".

L'enseigne propose aux clients de télécharger l'application mobile, pour être avertis du retour du sandwich tant convoité.

"Nous avons raté une chose, nous ne nous attendions pas à cartonner sur internet", a expliqué vendredi sur CNN Jose Cil, le patron du groupe propriétaire de Popeyes.

Mais l'annonce a provoqué la colère des internautes qui dénoncent dans cette opération publicitaire une pénurie organisée, promettant de repartir vers la concurrence.

"Vous n'êtes pas en rupture, vous l'avez sorti du menu pour faire sensation", accuse un internaute parmi la litanie des reproches faits à Popeyes.

"Comment un restaurant de poulet peut être en rupture de poulet? Je redonne mon argent et mon talent à Chick-Fil-A, jamais il ne ferait ça", commente un autre.

Un habitant du Tennessee a même porté plainte contre Popeyes pour fausse publicité, pratiques commerciales trompeuses et pour lui avoir fait perdre "un temps infini" à chercher son sandwich, selon la presse locale.