Selon le texte de la plainte dont l'AFP s'est procuré copie jeudi, Athena Hohenberg, mère d'un enfant de 4 ans, demande à la justice fédérale américaine d'interdire notamment à Ferrero d'étiqueter le Nutella comme "bon pour la santé", "équilibré", "aidant les mamans à nourrir leurs enfants de céréales complètes", ou encore comme "un exemple de petit-déjeuner équilibré et savoureux".

La plainte a été enregistrée devant le tribunal fédéral de San Diego, en Californie (ouest). Elle demande également que Ferrero soit tenu de lancer une "campagne de publicité corrective" des précédentes, "afin que le public soit informé que le Nutella contient une quantité dangereuse de graisses saturées".

Pour Mme Hohenberg, son action a vocation à se transformer en plainte en nom collectif, au nom de tous les consommateurs ayant acheté et consommé du Nutella depuis 2000 sur la base de ces publicités.

LeVifWeekend.be, avec Belga

Selon le texte de la plainte dont l'AFP s'est procuré copie jeudi, Athena Hohenberg, mère d'un enfant de 4 ans, demande à la justice fédérale américaine d'interdire notamment à Ferrero d'étiqueter le Nutella comme "bon pour la santé", "équilibré", "aidant les mamans à nourrir leurs enfants de céréales complètes", ou encore comme "un exemple de petit-déjeuner équilibré et savoureux". La plainte a été enregistrée devant le tribunal fédéral de San Diego, en Californie (ouest). Elle demande également que Ferrero soit tenu de lancer une "campagne de publicité corrective" des précédentes, "afin que le public soit informé que le Nutella contient une quantité dangereuse de graisses saturées". Pour Mme Hohenberg, son action a vocation à se transformer en plainte en nom collectif, au nom de tous les consommateurs ayant acheté et consommé du Nutella depuis 2000 sur la base de ces publicités. LeVifWeekend.be, avec Belga