Comme pour la plupart des Belges, il y a forcément un bâton Côte d'Or dans l'histoire. Du " noir noisettes " plus précisément, que Vanessa Renard emportait dans son cartable à l'école, le signe déjà d'un goût bien affirmé pour le cacao pur. Notre " artisane chocolatière " - un métier trop rarement conjugué au féminin - l'admet, elle a toujours été gourmande, du genre à mettre la main à la pâte, à cuisiner pour le plaisir, à fabriquer des cadeaux pour ses amis. Un talent rangé dans la case passe-temps.
...