Pour le lancement de la 50e édition du deuxième grand guide gastronomique français, Gault et Millau a choisi un chef très connu de 42 ans, déjà couronné de trois étoiles au Michelin et qui cuisine pour les chefs d'Etat lors de sommets en France. "Il est hyper connu et on s'est posé la question", a confié à l'AFP le président du guide, Jacques Bally, dont c'est la première édition après le rachat de Gault et Millau par un investisseur russe.

Dans un entretien à l'AFP, Arnaud Donckele qualifie sa cuisine de "complexe", mais faite pour plaire à tout le monde.

Il compare le principe de la conception de ses plats à un pot-au-feu où de nombreux ingrédients sont cuits les uns avec les autres pour la "quintessence du goût d'ensemble" mais où l'on retrouve toutefois la saveur non dénaturée de chaque élément.

Son plat culte est "le Chopin de liche façon Victor Petit", né d'une rencontre avec un pêcheur qui lui a fait goûter ce poisson dans un sandwich. Arnaud Donckele l'a sublimé en s'inspirant d'une salade inventée par un journaliste et critique gastronomique d'avant-guerre.

Les autres chefs récompensés

Dans la catégorie pâtissier de l'année, le guide a choisi de récompenser une femme, Jessica Préalpato du restaurant Alain Ducasse à l'hôtel Plaza Athénée à Paris, déjà consacrée cette année meilleure pâtissière au monde par 50 Best, et Max Martin du restaurant Yoann Conte au Veyrier-du-Lac (sud-est).

Laura Vidal de La Mercerie à Marseille (sud) et Julien Meurillon de L'Arbre à Montpellier (sud) sont les meilleurs sommeliers de l'année.

Le nouveau trophée du "chef d'oeuvre de l'année" qui récompense, selon Jacques Bally, "la réussite collective" d'un restaurant est attribué au restaurant d'Alain Ducasse Le Louis XV à Monte Carlo (3 étoiles Michelin).