C'était un jeudi d'automne 2016, après une grosse journée d'école. Tête fatiguée, mais le visage qui s'illumine lorsque Sarah Morant, 18 ans depuis la mi-juillet, découvre un carton, posé en travers de la table de la salle à manger d'une maison ouvrière, dans le centre de Mouscron. A l'intérieur, son premier ouvrage, Timide, qui vient d'être imprimé pour le compte de la maison d'édition Hachette. " Cela fait quelque chose, avoue-t-elle, dans un sourire, cachée derrière la monture de ses lunettes. On ne s'imagine jamais vraiment qu'on va y arriver. On parle de couverture, de manuscrit, mais finalement, cela reste abstrait, tel un rêve, tant qu'on n'a pas l'objet en main. " En avril dernier, cet opus est suivi d'un deuxième bouquin, Fragiles, toujours dans la catégorie young adults, qui s'intéresse davantage aux personnages sombres de l'histoire initial...