Adrien est le petit-fils de René Corthouts, fondateur de Recor. Adrien Corthouts : " Mon grand-père s'est tout d'abord lancé dans une carrière financière, mais il a très vite réalisé qu'il n'était pas fait pour travailler sous les ordres d'un patron. Il a donc commencé à son compte. " Et plus précisément dans le monde des matelas. L'entreprise a eu le vent en poupe durant les années qui ont suivies. Dans les années 1960 se sont ajoutés des salons et des sièges et dans les années 1970, des armoires et des tables. " Nous considérons Recor comme une entreprise familiale qui regroupe non seulement les membres de la famille Corthouts mais aussi toutes les personnes qui y travaillent et y ont travaillé. "

PRÉSENTE SUR LA SCÈNE EUROPÉENNE

Avec l'élargissement de sa gamme de produits, l'usine évolue également jusqu'à atteindre sa capacité de production maximale. Le site de production et le bâtiment principal se situent entre l'autoroute, la ceinture périphérique et la voie express. " Mon père a fait ses premiers pas au sein de l'entreprise en 1982 pour créer cinq ans plus tard Recor Bedding. " S'y est ensuite ajoutée en 1997 la marque Sofa-Bed. " Tout commence par un dessin, mais la production de meubles demande en soi beaucoup de main d'oeuvre. Alors, après la création du site de production à Genk, Recor Group a ouvert quatre sites supplémentaires en Europe. " Contrairement à bon nombre d'autres fabricants de meubles, la famille Corthouts se trouve encore toujours à la tête des unités de production européennes. " L'objectif étant de garder le contrôle sur tout le cycle de production, où une grande attention est toujours portée à la qualité. Du design à la livraison chez le client. "

Nous nous trouvens encore toujours à la tête des unités de production européennes

La famille possède par ailleurs une école en Slovaquie. Adrien Corthouts : " Là, nous proposons des formations de tapissier garnisseur. Une formation qui dure trois ans. Le tapissier garnisseur est en effet la clé du processus de production d'un salon. Il s'occupe de la finition du produit, et ce jusque dans les moindres détails. Un véritable savoir-faire. Grâce à cette formation, le personnel qui fabrique les " carcasses " (la structure de base d'un fauteuil) peut évoluer. Le tapissier garnisseur est en quelque sorte le diamant de l'usine, un diamant qui devient de plus en plus rare. C'est en forgeant que l'on devient forgeron : voilà la méthode parfaite à suivre pour apprendre ce métier. "

collection Expo

" Aujourd'hui, Recor Group comprend quatre marques. Recor Originals est notre marque dite maison, c'est un peu la marque 365 de Delhaize ", explique Adrien Corthouts, " des produits de qualité à des prix compétitifs que tout le monde peut vendre. Nous avons en outre la marque Sofa-Bed qui est spécialisée en canapés-lits, et Recor Bedding qui concerne le monde du sommeil. Elle va des matelas et des sommiers à lattes aux boxsprings. " Et depuis fin mai 2017, nous comptons également la toute nouvelle marque Recor Home qui met, quant à elle, l'accent sur l'inspiration et qui est exclusivement disponible dans une trentaine de magasins. Adrien Corthouts : " Recor Home propose vraiment le tout : cinq nouvelles collections créées par des designers connus et par notre équipe de design interne sous la direction de Frederik Delbart. Nous attachons beaucoup d'importance à une marque forte, à un design iconique, à des shop-in-shops inspirants et même à une application propre qui permet de composer son intérieur. "

UN PRIX ABORDABLE POUR UN MAGNIFIQUE DESIGN DE QUALITÉ SUPÉRIEURE

Dans le showroom, les meubles portent des étiquettes de prix, fait quelque peu étrange vu que ce showroom est destiné aux futurs vendeurs de Recor Home. Adrien Corthouts : " Il s'agit du prix à la consommation - nous essayons de contrôler également cet élément même si ce n'est pas totalement possible. Nous nous sommes rendu compte du fait que le consommateur négocie un peu partout - précisément parce que la marque Recor Originals par exemple est disponible dans tous les magasins de meubles. Et dans ce cas, c'est la guerre. L'on visite tous les magasins afin de négocier le prix du même canapé. Une réduction de 10 %, de 15 %, et cetera. Et en bradant les prix, vous bradez la marque et le produit.

En bradant les prix, vous bradez la marque et le produit

" Voilà pourquoi nous demandons à nos clients de respecter ces prix indicatifs pour Recor Home. Tout en respectant le consommateur. Il est impossible de mettre ceci noir sur blanc, mais ils doivent se rendre compte du fait que la situation se répète s'ils commencent à accorder des réductions. Aujourd'hui, nous comptons une vingtaine de partenaires et nous en voulons au maximum 30 en Belgique. "

SHOP-IN-SHOP

Ces partenaires exclusifs en ont pour leur argent. " Nos architectes d'intérieur créent un shop-in-shop chez chacun de nos partenaires. Avec environ 500 mètres carrés par magasin, cet espace vise à exposer les différentes collections et comprend également un coin où le consommateur peut voir et toucher les différents tissus, types de cuir, couleurs et combinaisons de couleurs que nous proposons. " Mais les échantillons de structures de bois et de quartz disponibles doivent servir également à convaincre le consommateur. Et cerise sur le gâteau : le consommateur peut également, créer en collaboration avec le vendeur, un modèle en 3D de son living décoré de fauteuils et d'armoires Recor Home. " Nous voulons ainsi soutenir le commerçant lors de la vente et conseiller encore mieux le consommateur lors de l'achat. "

Découvrez maintenant les cinq nouvelles collections sur www.recorhome.com

Adrien est le petit-fils de René Corthouts, fondateur de Recor. Adrien Corthouts : " Mon grand-père s'est tout d'abord lancé dans une carrière financière, mais il a très vite réalisé qu'il n'était pas fait pour travailler sous les ordres d'un patron. Il a donc commencé à son compte. " Et plus précisément dans le monde des matelas. L'entreprise a eu le vent en poupe durant les années qui ont suivies. Dans les années 1960 se sont ajoutés des salons et des sièges et dans les années 1970, des armoires et des tables. " Nous considérons Recor comme une entreprise familiale qui regroupe non seulement les membres de la famille Corthouts mais aussi toutes les personnes qui y travaillent et y ont travaillé. "PRÉSENTE SUR LA SCÈNE EUROPÉENNEAvec l'élargissement de sa gamme de produits, l'usine évolue également jusqu'à atteindre sa capacité de production maximale. Le site de production et le bâtiment principal se situent entre l'autoroute, la ceinture périphérique et la voie express. " Mon père a fait ses premiers pas au sein de l'entreprise en 1982 pour créer cinq ans plus tard Recor Bedding. " S'y est ensuite ajoutée en 1997 la marque Sofa-Bed. " Tout commence par un dessin, mais la production de meubles demande en soi beaucoup de main d'oeuvre. Alors, après la création du site de production à Genk, Recor Group a ouvert quatre sites supplémentaires en Europe. " Contrairement à bon nombre d'autres fabricants de meubles, la famille Corthouts se trouve encore toujours à la tête des unités de production européennes. " L'objectif étant de garder le contrôle sur tout le cycle de production, où une grande attention est toujours portée à la qualité. Du design à la livraison chez le client. "La famille possède par ailleurs une école en Slovaquie. Adrien Corthouts : " Là, nous proposons des formations de tapissier garnisseur. Une formation qui dure trois ans. Le tapissier garnisseur est en effet la clé du processus de production d'un salon. Il s'occupe de la finition du produit, et ce jusque dans les moindres détails. Un véritable savoir-faire. Grâce à cette formation, le personnel qui fabrique les " carcasses " (la structure de base d'un fauteuil) peut évoluer. Le tapissier garnisseur est en quelque sorte le diamant de l'usine, un diamant qui devient de plus en plus rare. C'est en forgeant que l'on devient forgeron : voilà la méthode parfaite à suivre pour apprendre ce métier. "" Aujourd'hui, Recor Group comprend quatre marques. Recor Originals est notre marque dite maison, c'est un peu la marque 365 de Delhaize ", explique Adrien Corthouts, " des produits de qualité à des prix compétitifs que tout le monde peut vendre. Nous avons en outre la marque Sofa-Bed qui est spécialisée en canapés-lits, et Recor Bedding qui concerne le monde du sommeil. Elle va des matelas et des sommiers à lattes aux boxsprings. " Et depuis fin mai 2017, nous comptons également la toute nouvelle marque Recor Home qui met, quant à elle, l'accent sur l'inspiration et qui est exclusivement disponible dans une trentaine de magasins. Adrien Corthouts : " Recor Home propose vraiment le tout : cinq nouvelles collections créées par des designers connus et par notre équipe de design interne sous la direction de Frederik Delbart. Nous attachons beaucoup d'importance à une marque forte, à un design iconique, à des shop-in-shops inspirants et même à une application propre qui permet de composer son intérieur. "UN PRIX ABORDABLE POUR UN MAGNIFIQUE DESIGN DE QUALITÉ SUPÉRIEUREDans le showroom, les meubles portent des étiquettes de prix, fait quelque peu étrange vu que ce showroom est destiné aux futurs vendeurs de Recor Home. Adrien Corthouts : " Il s'agit du prix à la consommation - nous essayons de contrôler également cet élément même si ce n'est pas totalement possible. Nous nous sommes rendu compte du fait que le consommateur négocie un peu partout - précisément parce que la marque Recor Originals par exemple est disponible dans tous les magasins de meubles. Et dans ce cas, c'est la guerre. L'on visite tous les magasins afin de négocier le prix du même canapé. Une réduction de 10 %, de 15 %, et cetera. Et en bradant les prix, vous bradez la marque et le produit. " Voilà pourquoi nous demandons à nos clients de respecter ces prix indicatifs pour Recor Home. Tout en respectant le consommateur. Il est impossible de mettre ceci noir sur blanc, mais ils doivent se rendre compte du fait que la situation se répète s'ils commencent à accorder des réductions. Aujourd'hui, nous comptons une vingtaine de partenaires et nous en voulons au maximum 30 en Belgique. " SHOP-IN-SHOPCes partenaires exclusifs en ont pour leur argent. " Nos architectes d'intérieur créent un shop-in-shop chez chacun de nos partenaires. Avec environ 500 mètres carrés par magasin, cet espace vise à exposer les différentes collections et comprend également un coin où le consommateur peut voir et toucher les différents tissus, types de cuir, couleurs et combinaisons de couleurs que nous proposons. " Mais les échantillons de structures de bois et de quartz disponibles doivent servir également à convaincre le consommateur. Et cerise sur le gâteau : le consommateur peut également, créer en collaboration avec le vendeur, un modèle en 3D de son living décoré de fauteuils et d'armoires Recor Home. " Nous voulons ainsi soutenir le commerçant lors de la vente et conseiller encore mieux le consommateur lors de l'achat. "