" Une maison propre me donne satisfaction, mais pour être honnête, ce n'est pas aussi exaltant que de marquer un panier à trois points "

Plongez un instant dans la vie du basketteur professionnel Domien Loubry :

" Seulement un sur trois ? " Domien Loubry est étonné par les chiffres. Il a pourtant l'habitude de l'atmosphère macho de la Pro Basketball League, où la testostérone règne en maître. Le joueur de Phoenix Brussels habite avec sa compagne Zoë Van Gastel, leurs chats Manti et Loulou et leur chien Otto dans leur maison à Anvers. Et la répartition des tâches ménagères ne semble pas leur poser de problèmes.

Chacun son domaine

" Chacun fait la moitié du boulot, mais nous avons chacun notre domaine. Zoë s'occupe de la décoration de notre maison. La cuisine est plutôt mon terrain. J'ai plus de temps pour cuisiner et j'aime beaucoup ça. Cuisine italienne ou méditerranéenne, avec des légumes rôtis ou un plat au four simple. Par contre, le nettoyage est pour moi un art étranger. Je n'y connais rien en astuces de grand-mère à base de jus de citron ou de vinaigre, et je n'ai pas spécialement envie que ça change. Notre aide-ménagère fait cela beaucoup mieux que nous. "

Poils de chat et croquettes pour chien

Quand il s'agit de passer l'aspirateur, Domien n'hésite pas à mettre la main à la pâte. " Tous les jours, Loulou et Manti recouvrent notre fauteuil d'une nouvelle couche de poils. Et il n'est pas rare qu'Otto renverse son bac de croquettes, adroit comme il est. Avec le Dyson V11, tout est réglé en un clin d'oeil. Un concentré de puissance sans fil. Mais aussi un appareil intelligent, car en mode automatique, il adapte lui-même la vitesse du moteur en fonction de la surface du sol. En un seul mouvement, il nettoie à la fois le plancher et le tapis. Et il se transforme facilement en aspirateur à main. N'importe quel homme est capable de l'utiliser. (Rire) "

Un brin macho

" Ce Dyson a aussi un petit côté macho. Le réservoir transparent se vide très facilement, un peu comme si vous rechargiez un fusil à pompe. Cela rend le ménage un peu plus masculin. Parce qu'au fond, un homme garde toujours son côté enfant. "

" Quand on est entre amis, on ne se vante pas vraiment de faire beaucoup le ménage. Mais dans l'équipe, plusieurs joueurs viennent d'avoir un enfant. Changer les couches, se lever la nuit, faire le ménage..., cela fait partie du jeu et ils trouvent ça tout à fait normal. "

Des vestiaires propres

Dans le monde du basketball, la propreté est aussi importante. " Dans les vestiaires, certains joueurs sont très ordonnés, mais d'autres laissent traîner leurs affaires partout. Notre soigneur est là pour les rappeler à l'ordre. C'est tout à fait normal. "

Mais sur le terrain, il faut oublier tout le reste. Se concentrer sur le jeu. " J'essaie d'aborder chaque match comme si c'était le dernier. J'ai le privilège de pouvoir vivre de ma passion, il est donc de mon devoir de donner le meilleur à tout moment. Je ne joue jamais en mode pilote automatique et je suis toujours dans l'instant présent. Une maison propre me donne satisfaction, mais pour être honnête, ce n'est pas aussi exaltant que de marquer un panier à trois points "

Plus d'informations sur www.dyson.be

Chez Domien

Faut-il retirer ses chaussures ou pas ? " Je garde mes chaussures en taille 46, sauf quand il pleut. Le soir, Zoë aime marcher à pieds nus dans la maison. "

Un panier à trois points ou la vaisselle ? " La vais... Non, un panier à trois points, bien sûr. "

Aspirer ou balayer ? " Aspirer. Vous passez sur la saleté et elle disparaît. Tellement pratique. "

Faire le nettoyage ou engager une aide-ménagère ? " On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Pour moi, cela ne vaut pas pour le nettoyage. Notre aide-ménagère fait son travail à la perfection. "

Faire la vaisselle ensemble ou remplir seul le lave-vaisselle ? " Remplir ensemble le lave-vaisselle, ça marche aussi ? "

" Une maison propre me donne satisfaction, mais pour être honnête, ce n'est pas aussi exaltant que de marquer un panier à trois points "Plongez un instant dans la vie du basketteur professionnel Domien Loubry :" Seulement un sur trois ? " Domien Loubry est étonné par les chiffres. Il a pourtant l'habitude de l'atmosphère macho de la Pro Basketball League, où la testostérone règne en maître. Le joueur de Phoenix Brussels habite avec sa compagne Zoë Van Gastel, leurs chats Manti et Loulou et leur chien Otto dans leur maison à Anvers. Et la répartition des tâches ménagères ne semble pas leur poser de problèmes. " Chacun fait la moitié du boulot, mais nous avons chacun notre domaine. Zoë s'occupe de la décoration de notre maison. La cuisine est plutôt mon terrain. J'ai plus de temps pour cuisiner et j'aime beaucoup ça. Cuisine italienne ou méditerranéenne, avec des légumes rôtis ou un plat au four simple. Par contre, le nettoyage est pour moi un art étranger. Je n'y connais rien en astuces de grand-mère à base de jus de citron ou de vinaigre, et je n'ai pas spécialement envie que ça change. Notre aide-ménagère fait cela beaucoup mieux que nous. "Quand il s'agit de passer l'aspirateur, Domien n'hésite pas à mettre la main à la pâte. " Tous les jours, Loulou et Manti recouvrent notre fauteuil d'une nouvelle couche de poils. Et il n'est pas rare qu'Otto renverse son bac de croquettes, adroit comme il est. Avec le Dyson V11, tout est réglé en un clin d'oeil. Un concentré de puissance sans fil. Mais aussi un appareil intelligent, car en mode automatique, il adapte lui-même la vitesse du moteur en fonction de la surface du sol. En un seul mouvement, il nettoie à la fois le plancher et le tapis. Et il se transforme facilement en aspirateur à main. N'importe quel homme est capable de l'utiliser. (Rire) "" Ce Dyson a aussi un petit côté macho. Le réservoir transparent se vide très facilement, un peu comme si vous rechargiez un fusil à pompe. Cela rend le ménage un peu plus masculin. Parce qu'au fond, un homme garde toujours son côté enfant. "" Quand on est entre amis, on ne se vante pas vraiment de faire beaucoup le ménage. Mais dans l'équipe, plusieurs joueurs viennent d'avoir un enfant. Changer les couches, se lever la nuit, faire le ménage..., cela fait partie du jeu et ils trouvent ça tout à fait normal. "Dans le monde du basketball, la propreté est aussi importante. " Dans les vestiaires, certains joueurs sont très ordonnés, mais d'autres laissent traîner leurs affaires partout. Notre soigneur est là pour les rappeler à l'ordre. C'est tout à fait normal. "Mais sur le terrain, il faut oublier tout le reste. Se concentrer sur le jeu. " J'essaie d'aborder chaque match comme si c'était le dernier. J'ai le privilège de pouvoir vivre de ma passion, il est donc de mon devoir de donner le meilleur à tout moment. Je ne joue jamais en mode pilote automatique et je suis toujours dans l'instant présent. Une maison propre me donne satisfaction, mais pour être honnête, ce n'est pas aussi exaltant que de marquer un panier à trois points "Plus d'informations sur www.dyson.be