La Suisse ne se limite pas au paradis en plein air qui fait sa renommée. La qualité de vie y est supérieure à celle de nombreux autres pays. Que ce soit dans les montagnes ou dans les villes (toutes plus belles les unes que les autres), la " grande vie " est indissociable des merveilles culinaires. La haute cuisine est bien plus présente que vous le pensez en Suisse. Plusieurs grands chefs, étoilés ou non, y régalent vos papilles, en montagne comme en ville.

La cuisine en altitude

Entamons notre périple dans les montagnes, à Crans-Montanta, au-dessus de la vallée du Rhône, sur un plateau ensoleillé des Alpes valaisannes. Il suffit de contempler les majestueux sommets pour comprendre pourquoi le chef Franck Reynaud a choisi cet endroit pour ouvrir son restaurant, Hostellerie Du Pas de l'Ours. Ce Français d'origine s'inspire de la nature pour proposer une cuisine passionnée, en toute délicatesse. Avec le guide de montagne Pierre-Olivier Bagnoud, il fait même des merveilles aux fourneaux à 2 208 mètres d'altitude, à la Cabane des Violettes. Franck Reynaud représente avec panache la richesse gastronomique du Valais.

À quelque 200 kilomètres de là, en direction de l'Italie, dans la région du Tessin, un chalet ultramoderne vous attend sur les hauteurs du lac de Lugano. L'établissement est dirigé par deux chefs chevronnés qui mettent un point d'honneur à collaborer très étroitement avec les agriculteurs locaux pour la préparation de leurs spécialités locales. En plus d'une vue à couper le souffle, la Capanna Monte Bar des talentueux James Mauri et Serge Santese garantit une expérience gastronomique à nulle autre pareille, en altitude. Le Monte Bar est, par ailleurs, un haut lieu du VTT dans la région. Une halte appréciable avant d'entamer la descente vers Gola di Lago et Rivera.

Chef gastronomique Franck Reynaud, Silvano Zeiter
Chef gastronomique Franck Reynaud © Silvano Zeiter

Partager votre " nid "

En romanche, une langue encore parlée dans la région des Grisons, " igniv " signifie " nid ". Andreas Caminada est l'inventeur du concept Igniv, qui fait la part belle au partage. Au lieu de servir un menu traditionnel avec entrée, plat et dessert, les chefs de la famille Igniv imaginent des plats créatifs à partager. Et même si tous les restaurants appliquent la même philosophie culinaire basée sur des produits régionaux ponctués d'une touche cosmopolite, chaque établissement a un cachet unique. Le restaurant d'Andreas Caminada au château deSchauenstein est triplement étoilé au Michelin. Le restaurant Igniv du Grand Resort Bad Ragaz et celui duBadrutt's Palace à Saint-Moritz en ont quant à eux décrochées deux. Pourquoi l'idée d'un " nid " ? Tout simplement parce que les restaurants Igniv veulent que les clients se sentent aussi bien qu'un oiseau dans son nid.

Tour du lac Léman

Nous quittons les montagnes et mettons le cap sur les villes en quête du meilleur de la culture et de la gastronomie. Vu le nombre d'organisations internationales qui y ont basé leur siège, Genève est probablement la ville la plus cosmopolite de Suisse. Les berges du superbe lac Léman font la part belle à l'art : aux centaines de galeries d'art s'ajoutent les anciens sites industriels convertis en espaces culturels ouverts. Cap sur le quartier artistique de Carouge pour découvrir le savoir-faire artisanal et local ! Les bars et restaurants s'y parent d'une ambiance délicieusement bohème. La capitale olympique de Lausanne se situe, elle aussi, sur les bords du lac Léman : un haut lieu des gastronomes et des amateurs d'art. Plateforme 10 abrite le Musée cantonal des Beaux-Arts et le Mudac. Vous avez eu votre dose d'art ? Reprenez des forces au Café des Artisans du Suisse aux origines chinoises, vietnamiennes et indonésiennes Yan Luong, ou à l'une de ses adresses culinaires éphémères. Un repas un peu plus haut de gamme ? Prenez place au restaurant du Beau-Rivage Palace et délectez-vous des mets de la chef française étoilée Anne-Sophie Pic.

Profitez de l'après-midi à Jetee de la compagnie, Andre Meier
Profitez de l'après-midi à Jetee de la compagnie © Andre Meier

L'ours de Berne

À Berne, on découvre un patrimoine mondial de l'UNESCO, mais on explore aussi les " arcades " : les plus longues galeries marchandes couvertes d'Europe (6 kilomètres). Ce n'est pas un hasard si les armoiries de Berne représentent un ours. Selon la légende, le fondateur de la ville, le duc Berthold V, a tué un ours à cet endroit. Les ours sont indissociablement liés à Berne. Les ours bruns ont d'ailleurs un parc de 6 000 mètres carrés à leur disposition : la fosse aux ours de Berne. Les passants peuvent les observer depuis les murs qui entourent le parc. Le Rosengarten, sa vue et son restaurant forment la Mecque des amoureux des fleurs. Les gastronomes trouveront quant à eux leur bonheur au restaurant Steinhalle. Markus Arnold, Young Talent of the Year 2012 selon le guide GaultMillau, y concocte des plats riches en authenticité et en saveurs.

Bâle : la rencontre de la tradition et de la modernité

En plus d'être la plus ancienne ville universitaire, Bâle est aussi généralement considérée comme la capitale culturelle de la Suisse. Bâle doit sa réputation à ses quarante musées, qui en font la ville à la plus forte densité de musées du pays. Musée d'art (Kunstmuseum), musée Jean Tinguely (sculptures en fil de fer), Fondation Beyeler, Musée des cultures de Bâle (Museum der Kulturen)... Il y en a trop pour tous les nommer. Et bien que Bâle soit l'un des épicentres de l'architecture contemporaine, elle n'en recèle pas moins quelques merveilles historiques. Prenez le luxueux hôtel Grand Hotel Les Trois Rois, qui vous renvoie aux alentours de 1844. Cet hôtel emploie d'ailleurs l'un des derniers garçons d'ascenseur encore en activité en Suisse. Les papilles des clients ne sont pas en reste. Dans son restaurant Le Cheval Blanc, le chef étoilé Peter Knogl ponctue la haute cuisine française de touches méditerranéennes et asiatiques.

Restaurant Cheval Blanc, Ben Koechlin
Restaurant Cheval Blanc © Ben Koechlin

Pont et ascenseur à Lucerne

Lucerne se situe en Suisse centrale, au bord du pittoresque lac des Quatre Cantons. La Reuss divise la ville en deux parties : la vieille ville et la nouvelle, reliées entre elles par six ponts. Le Kapellbrücke (le Pont de la Chapelle) est le plus célèbre et le plus typique. Il définit l'image de Lucerne. Ce pont médiéval couvert, dont le plafond est agrémenté de panneaux peints, compte parmi les plus anciens d'Europe. Plus en aval, le Spreuerbrücke vaut absolument le détour, bien qu'il soit plus petit et plus récent que le célèbre Kapellbrücke. Pour une vue à couper le souffle sur la ville et le lac des Quatre Cantons, prenez l'ascenseur du Hammetschwand juste avant le lever du soleil. Il s'agit de l'ascenseur extérieur le plus haut d'Europe. Construit en 1905, il vous permet de gravir la falaise de 150 m en seulement une minute. Le Bürgenstock Resort tout proche fait partie des complexes hôteliers les plus impressionnants de Suisse. Le Grand Hôtel est le premier hôtel à avoir été construit sur le Bürgenstock, en 1873. Une adresse exceptionnelle qui a accueilli des personnalités non moins exceptionnelles : de Charlie Chaplin à Kofi Annan, en passant par Sofia Loren. Audrey Hepburn s'est même mariée dans la chapelle. Aujourd'hui, le Bürgenstock Resort abrite quatre hôtels, un vaste centre de bien-être et une foule de restaurants gastronomiques.

Bürgenstock Hotels, Bürgenstock Hotels AG
Bürgenstock Hotels © Bürgenstock Hotels AG

La Suisse viticole

La gastronomie suisse se voit encore sublimée par plus de 200 cépages et un bel éventail de vins raffinés. La topographie unique du pays garantit une offre très variée et une palette gustative extrêmement riche. Les petits vignobles et les coteaux souvent escarpés compliquent et limitent la production. Conséquence : seule une petite partie est exportée. Une raison supplémentaire d'aller déguster les meilleurs crus sur place. La plupart des régions viticoles sont regroupées dans les vallées du Rhône et du Rhin, dans les cantons du Valais, de Vaud, de Genève et du Tessin, au sud.

Festivals culinaires

En guise de cerise sur le gâteau, penchons-nous sur deux festivals culinaires à ne pas manquer. À Lugano, Dany Stauffacher invite chaque année les meilleures toques du monde au festival gourmand Sapori Ticino. Au programme : un véritable périple gastronomique au gré de la ville. Il faut absolument goûter les marrons glacés, qui déclenchent une véritable explosion de saveurs en bouche.

Dans le cadre du festival Food Zürich, les recettes suisses traditionnelles rencontrent les tendances culinaires internationales. Jeunes chefs et vieux briscards de la gastronomie mettent les petits plats dans les grands pour réaliser de véritables prouesses culinaires dans des décors extraordinaires.

Épicerie de Gabbani, Markus Buehler
Épicerie de Gabbani © Markus Buehler

Plus d'infos :MySwitzerland.com/ete

Lisez aussi cet article sur la Suisse comme destination de rêve.

Si vous visitez la Suisse, veuillez respecter les mesures liées à la Covid-19 applicables au moment de votre voyage. Pour obtenir les informations les plus actuelles, consultez les sites web des autorités fédérales.

La Suisse ne se limite pas au paradis en plein air qui fait sa renommée. La qualité de vie y est supérieure à celle de nombreux autres pays. Que ce soit dans les montagnes ou dans les villes (toutes plus belles les unes que les autres), la " grande vie " est indissociable des merveilles culinaires. La haute cuisine est bien plus présente que vous le pensez en Suisse. Plusieurs grands chefs, étoilés ou non, y régalent vos papilles, en montagne comme en ville.Entamons notre périple dans les montagnes, à Crans-Montanta, au-dessus de la vallée du Rhône, sur un plateau ensoleillé des Alpes valaisannes. Il suffit de contempler les majestueux sommets pour comprendre pourquoi le chef Franck Reynaud a choisi cet endroit pour ouvrir son restaurant, Hostellerie Du Pas de l'Ours. Ce Français d'origine s'inspire de la nature pour proposer une cuisine passionnée, en toute délicatesse. Avec le guide de montagne Pierre-Olivier Bagnoud, il fait même des merveilles aux fourneaux à 2 208 mètres d'altitude, à la Cabane des Violettes. Franck Reynaud représente avec panache la richesse gastronomique du Valais.À quelque 200 kilomètres de là, en direction de l'Italie, dans la région du Tessin, un chalet ultramoderne vous attend sur les hauteurs du lac de Lugano. L'établissement est dirigé par deux chefs chevronnés qui mettent un point d'honneur à collaborer très étroitement avec les agriculteurs locaux pour la préparation de leurs spécialités locales. En plus d'une vue à couper le souffle, la Capanna Monte Bar des talentueux James Mauri et Serge Santese garantit une expérience gastronomique à nulle autre pareille, en altitude. Le Monte Bar est, par ailleurs, un haut lieu du VTT dans la région. Une halte appréciable avant d'entamer la descente vers Gola di Lago et Rivera. En romanche, une langue encore parlée dans la région des Grisons, " igniv " signifie " nid ". Andreas Caminada est l'inventeur du concept Igniv, qui fait la part belle au partage. Au lieu de servir un menu traditionnel avec entrée, plat et dessert, les chefs de la famille Igniv imaginent des plats créatifs à partager. Et même si tous les restaurants appliquent la même philosophie culinaire basée sur des produits régionaux ponctués d'une touche cosmopolite, chaque établissement a un cachet unique. Le restaurant d'Andreas Caminada au château deSchauenstein est triplement étoilé au Michelin. Le restaurant Igniv du Grand Resort Bad Ragaz et celui duBadrutt's Palace à Saint-Moritz en ont quant à eux décrochées deux. Pourquoi l'idée d'un " nid " ? Tout simplement parce que les restaurants Igniv veulent que les clients se sentent aussi bien qu'un oiseau dans son nid.Nous quittons les montagnes et mettons le cap sur les villes en quête du meilleur de la culture et de la gastronomie. Vu le nombre d'organisations internationales qui y ont basé leur siège, Genève est probablement la ville la plus cosmopolite de Suisse. Les berges du superbe lac Léman font la part belle à l'art : aux centaines de galeries d'art s'ajoutent les anciens sites industriels convertis en espaces culturels ouverts. Cap sur le quartier artistique de Carouge pour découvrir le savoir-faire artisanal et local ! Les bars et restaurants s'y parent d'une ambiance délicieusement bohème. La capitale olympique de Lausanne se situe, elle aussi, sur les bords du lac Léman : un haut lieu des gastronomes et des amateurs d'art. Plateforme 10 abrite le Musée cantonal des Beaux-Arts et le Mudac. Vous avez eu votre dose d'art ? Reprenez des forces au Café des Artisans du Suisse aux origines chinoises, vietnamiennes et indonésiennes Yan Luong, ou à l'une de ses adresses culinaires éphémères. Un repas un peu plus haut de gamme ? Prenez place au restaurant du Beau-Rivage Palace et délectez-vous des mets de la chef française étoilée Anne-Sophie Pic.À Berne, on découvre un patrimoine mondial de l'UNESCO, mais on explore aussi les " arcades " : les plus longues galeries marchandes couvertes d'Europe (6 kilomètres). Ce n'est pas un hasard si les armoiries de Berne représentent un ours. Selon la légende, le fondateur de la ville, le duc Berthold V, a tué un ours à cet endroit. Les ours sont indissociablement liés à Berne. Les ours bruns ont d'ailleurs un parc de 6 000 mètres carrés à leur disposition : la fosse aux ours de Berne. Les passants peuvent les observer depuis les murs qui entourent le parc. Le Rosengarten, sa vue et son restaurant forment la Mecque des amoureux des fleurs. Les gastronomes trouveront quant à eux leur bonheur au restaurant Steinhalle. Markus Arnold, Young Talent of the Year 2012 selon le guide GaultMillau, y concocte des plats riches en authenticité et en saveurs.En plus d'être la plus ancienne ville universitaire, Bâle est aussi généralement considérée comme la capitale culturelle de la Suisse. Bâle doit sa réputation à ses quarante musées, qui en font la ville à la plus forte densité de musées du pays. Musée d'art (Kunstmuseum), musée Jean Tinguely (sculptures en fil de fer), Fondation Beyeler, Musée des cultures de Bâle (Museum der Kulturen)... Il y en a trop pour tous les nommer. Et bien que Bâle soit l'un des épicentres de l'architecture contemporaine, elle n'en recèle pas moins quelques merveilles historiques. Prenez le luxueux hôtel Grand Hotel Les Trois Rois, qui vous renvoie aux alentours de 1844. Cet hôtel emploie d'ailleurs l'un des derniers garçons d'ascenseur encore en activité en Suisse. Les papilles des clients ne sont pas en reste. Dans son restaurant Le Cheval Blanc, le chef étoilé Peter Knogl ponctue la haute cuisine française de touches méditerranéennes et asiatiques.Lucerne se situe en Suisse centrale, au bord du pittoresque lac des Quatre Cantons. La Reuss divise la ville en deux parties : la vieille ville et la nouvelle, reliées entre elles par six ponts. Le Kapellbrücke (le Pont de la Chapelle) est le plus célèbre et le plus typique. Il définit l'image de Lucerne. Ce pont médiéval couvert, dont le plafond est agrémenté de panneaux peints, compte parmi les plus anciens d'Europe. Plus en aval, le Spreuerbrücke vaut absolument le détour, bien qu'il soit plus petit et plus récent que le célèbre Kapellbrücke. Pour une vue à couper le souffle sur la ville et le lac des Quatre Cantons, prenez l'ascenseur du Hammetschwand juste avant le lever du soleil. Il s'agit de l'ascenseur extérieur le plus haut d'Europe. Construit en 1905, il vous permet de gravir la falaise de 150 m en seulement une minute. Le Bürgenstock Resort tout proche fait partie des complexes hôteliers les plus impressionnants de Suisse. Le Grand Hôtel est le premier hôtel à avoir été construit sur le Bürgenstock, en 1873. Une adresse exceptionnelle qui a accueilli des personnalités non moins exceptionnelles : de Charlie Chaplin à Kofi Annan, en passant par Sofia Loren. Audrey Hepburn s'est même mariée dans la chapelle. Aujourd'hui, le Bürgenstock Resort abrite quatre hôtels, un vaste centre de bien-être et une foule de restaurants gastronomiques.