Il s'agit de bâtiments modulaires ayant servi aux diplomates et au personnel militaire de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, qu'ont rejoint trente pays ces 25 dernières années. En raison d'un manque de place, l'Otan avait finalement dû déménager vers un nouveau siège flambant neuf, situé en face de son prédécesseur.

Certains de ces préfabriqués sont âgés de 25 ans, explique-t-on chez Moyersoen, la maison de vente aux enchères chargée de la transaction. Ils se trouvent toujours sur le terrain de l'ancien site de l'Otan, à Haren, où ils avaient été placés à côté du bâtiment principal.

Inauguré en 1967, celui-ci a alors accueilli les délégations des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de la République fédérale d'Allemagne et d'onze autres États membres. Après la Guerre froide, les nouveaux Etats-membres de l'Europe de l'Est ont été hébergés dans des modules préfabriqués, qui ont finalement représenté près d'un bureau sur cinq. Ces bâtiments sont vides depuis le déménagement et sont un peu usés.

Certains modules disposent en outres d'installations étendues telles que des douches et des sanitaires. Les blocs peuvent servir de salle de classe pour une école en manque de place, de bâtiment temporaire pour des clubs de sport ou des entreprises de construction ou encore de résidence pour des travailleurs saisonniers, indique-t-on chez Moyersoen.

Le propriétaire actuel est la société de construction Algeco, qui a placé ces unités au fil des années à la demande de l'Otan. Les personnes intéressées peuvent visiter les modules le 5 septembre, sur les anciens terrains de l'organisation internationale. Elles doivent cependant obligatoirement s'inscrire auprès de la maison de vente aux enchères, qui transférera les données à l'Otan. Après une vérification de sécurité, elles pourront voir de plus près les modules préfabriqués. Seul un photographe attitré pourra prendre des photos, souligne encore Moyersoen.

La vente aux enchères se termine le 10 septembre. Une entreprise spécialisée désolidarisera ensuite les unités modulaires de l'ancien siège. Les plus offrants pourront venir chercher leur(s) bloc(s) sur un parking à proximité. L'ancien QG de l'Otan sera ensuite transformé en palais de justice afin d'accueillir l'an prochain le procès des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016.