Lettre de Kélibia

Lettre de Kélibia
Une lettre, oui une lettre... Qui égrène tout le bonheur d'un séjour au Dar Chez Inès. Une missive rédigée dans cette maison au décor majuscule d'un hôte esthète, créateur voyageur en quête de blanc absolu pour vous offrir une parenthèse de rêve. Françoise Lefébure.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669557_LW_v2

Une lettre, oui une lettre... Qui égrène tout le bonheur d'un séjour au Dar Chez Inès. Une missive rédigée dans cette maison au décor majuscule d'un hôte esthète, créateur voyageur en quête de blanc absolu pour vous offrir une parenthèse de rêve. Françoise Lefébure.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669582_LW_v2

Face à la mosquée de Sidi Bou Daui, la terrasse, inévitablement blanche, est résolument rigoureuse pour mettre en valeur l'unique rondeur architecturale de la coupole. Une rondeur reprise pour les sièges totems en alfa de Paolo Perrelli, tandis que l'on a étendu sur les banquettes en maçonnerie de longues et étroites couvertures achetées à Sousse.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669607_LW_v2

La pergola, elle, est coiffée de cannisses et habillée de rideaux pare-soleil.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669632_LW_v2

La terrasse, poste d'observation et de douce rêverie.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669657_LW_v2

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669682_LW_v2

Dans la cuisine, les sculptures en tôle de Paolo Perrelli sont omniprésentes.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669712_LW_v2

Au salon, chaque ouverture est un tableau.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669739_LW_v2

Mobilier simple, sièges tressés signés Paolo Perrelli, tapis d'El Jem, poufs marocains et poteries Nelson Sepulveda.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669764_LW_v2

Céramiques ventrues de l'atelier Belart.

fr-design-archideco-kelibia-cs11945476698141194547669789_LW_v2

Dans une des chambres : un vrai lit de princesse, dessiné par Paolo Perrelli et tourné par un ébéniste tunisien.