© DR

Une large délégation belge prendra d'assaut "la plus belle avenue du monde" à l'occasion d'Art Elysées, foire d'art moderne et contemporain tenue durant la dernière semaine d'octobre, mois arty par excellence à Paris. Rendez-vous majeur du calendrier, Art Elysées s'étend du Triomphe à la Concorde avec une programmation répartie dans trois pavillons éphémères, où professionnels, amateurs et collectionneurs d'art se pressent en quête de valeurs sûres. A l'ombre du Grand Palais, c'est le Pavillon C qui nous intéresse plus particulièrement, puisque c'est celui consacré au design. Si l'an dernier, la foire avait ouvert sa programmation au design contemporain en conviant le VIA (Valorisation de l'Innovation dans l'Ameublement, organe de promotion de l'innovation et de soutien à la jeune création), cette édition 2017 a pour invités d'honneur l'association d'antiquaires et de galeries d'art Le Carré Rive Gauche, ainsi que nos compatriotes de l'Atelier Jespers.

© Isabel Rottiers
© DR

Pour sa grande première hors les murs, l'Atelier convie le public parisien à son expo #itinérance01, pour lui faire découvrir "le paysage actuel de la création belge de haut niveau", quelque part entre l'oeuvre d'art et le mobilier. Sous la houlette de Jean-François Declerq, fondateur du centre d'art bruxellois, se croise plusieurs générations de créateurs, des jeunes talents (Ben Storms, Damien Gernay, Frederik Delbart) aux vétérans (Pol Quadens, Gerard Kuijpers), en passant par l'un de nos Designers de l'Année, Nathalie Dewez, ou un habitué des galeries, Maarten De Ceulaer. Loin de la création industrielle, ces pièces exceptionnelles démontrent tout le savoir-faire de treize designers triés sur le volet, qui viennent s'ajouter à la sélection internationale de haut-vol mitonnée par la galerie Spazio Nobile, où l'on repère encore trois belges : Isaac Monté, génial upcycleur basé à Rotterdam, le maître-potier Antonio Lampecco et enfin Kasper Hamacher, réputé pour son travail du bois massif et ses "sculptures au feu".

© Jules Lobgeois