Si quinze noms furent retenus lors d'un concours, ce sont les frères Bouroullec qui raflèrent la mise, et après plus de deux ans de patience, le duo de designers bretons vient d'installer son lustre lianescent.

Ancré sur quatre points à 25 mètres du sol, cette structure composée de quelque 800 gobelets de cristal Swarovski et ornée de LED est sobrement appelée Gabriel ; sa douce lumière et ses ombres arachnéennes accueilleront désormais les groupes de visiteurs qui entrent dans l'aile du même nom. C'est la première oeuvre contemporaine installée de façon permanente à Versailles.

Si quinze noms furent retenus lors d'un concours, ce sont les frères Bouroullec qui raflèrent la mise, et après plus de deux ans de patience, le duo de designers bretons vient d'installer son lustre lianescent. Ancré sur quatre points à 25 mètres du sol, cette structure composée de quelque 800 gobelets de cristal Swarovski et ornée de LED est sobrement appelée Gabriel ; sa douce lumière et ses ombres arachnéennes accueilleront désormais les groupes de visiteurs qui entrent dans l'aile du même nom. C'est la première oeuvre contemporaine installée de façon permanente à Versailles.