Cette année-là, l'horloger Louis Cartier conçoit ce modèle à la demande du pionnier de l'aviation brésilien Alberto Santos-Dumont, qui lui explique combien, dans les airs, les montres à gousset sont peu pratiques. C'est ainsi que naît ...

Cette année-là, l'horloger Louis Cartier conçoit ce modèle à la demande du pionnier de l'aviation brésilien Alberto Santos-Dumont, qui lui explique combien, dans les airs, les montres à gousset sont peu pratiques. C'est ainsi que naît la toute première montre-bracelet. La Santos de Cartier originelle était équipée d'un bracelet en cuir. C'est la première fois que ce matériau est utilisé dans l'horlogerie. La forme carrée s'inspire de la géométrie parisienne qui suit la rénovation de la ville par Georges Eugène Haussmann et la construction de la tour Eiffel, avec ses quatre piliers. La marque rompt alors avec la rondeur et favorise la synergie entre les lignes du boîtier et celles du bracelet. Le nombre de vis de la lunette fait référence au siècle d'or de l'architecture et des constructions en acier du début du xxe siècle (on pense notamment aux ponts sur la Seine). La nouveauté à l'époque ? Cartier conférait à des éléments fonctionnels un rôle esthétique. Cette année, l'ambassadeur de la Santos n'est autre que l'acteur Jake Gyllenhaal. Le cadran de la nouvelle version est disponible en acier, en or rose ou jaune, et en or jaune avec acier.