Alexander McQueen: la fin d'un fashion bad boy

Alexander McQueen: la fin d'un fashion bad boy
© M.Dunham/Reuters

Revivez le dernier défilé Homme d'Alexander McQueen pour l'hiver 2011 et sa dernière collection Femme pour l'été 2010 sur Catwalk Pictures

G.D, Lexpress.fr Styles

Le créateur britannique est mort jeudi à l'âge de 40 ans. Provocateur, réputé pour ses défilés spectaculaires, ce maitre de la coupe était l'un des plus brillants couturiers de sa génération. © M.Dunham/Reuters

Il fait son apprentissage chez les tailleurs de Savile Row, avant d'entrer à la Saint Martins School, en 1994. Il y déteste l'enseignement, mais remporte un vif succès lors de son défilé de fin d'études. © J.Dabaghian/Reuters

Séduit, le groupe de luxe LVMH fait appel à lui en 1996 pour succéder à John Galliano à la tête de la maison Givenchy. Il conçoit alors les collections Haute Couture et prêt-à-porter. © Reuters

Toujours prompt à la provocation, il s'impose néanmoins par la force de son talent de tailleur (collection Givenchy Haute Couture automne-hiver 1998/1999). © J.Dabaghian/Reuters

Aux racines du style McQueen, il y a une vision de la femme, à la fois conquérante et fragile. Elevé au milieu de ses soeurs, le créateur idéalise leur force... tout en s'amusant à leur imposer des contraintes devenues anachroniques © J.P.Muller

Tout comme son compatriote John Galliano, McQueen n'hésite pas à se mettre occasionnellement en scène à la fin des shows, comme ici à New York en 1999. © M.Segar/Reuters

Le créateur est passionné par la scénographie de ses défilés. Ici, il prend connaissance de la trappe qui laissera apparaître les mannequins de plastique prévus pour la présentation d'une collection Haute Couture Givenchy, en 1999. © E.Gaillard/Reuters

Se sentant moins soutenu que Galliano au sein du groupe LVMH, il quitte ses fonctions chez Givenchy en 2000 et entre dans le giron du groupe Gucci, qui lui finance l'ouverture d'une maison à son nom. © M.Crabtree/Reuters

Le créateur aux côtés du Prince Charles, lors d'une remise de prix à Londres. McQueen avoua un jour que, lors de son apprentissage à Savile Row, il broda "I'm a cunt" ("je suis un connard") dans la doublure d'une veste destinée au Prince. © K.Doherty/Reuters

Cela ne l'empêche pas de recevoir des mains de la reine Elizabeth II la récompense suprême, le CBE ("Commander of the Order of the British Empire", équivalent de notre Légion d'Honneur), en 2003. © Reuters

En octobre de la même année, il présente sa collection sous la forme d'un remake du film "On achève bien les chevaux". Des danseurs se mêlent aux mannequins, qui défilent dans des poses tour à tour dynamiques et langoureuses. © P.Wojazer/Reuters

Bien que très créatifs, ses défilés comportent des silhouettes plus portables (collection automne-hiver 2004-2005). © P.Wojazer/Reuters

Altière et contrainte, une silhouette emblématique du style McQueen (collection printemps-été 2005). © Reuters

En mai 2006, Sarah Jessica Parker choisit une robe du créateur pour le Gala du Met, à New York. © K.Bedford/Reuters

Alexander McQueen aimait brasser les références historiques pour en tirer une poésie moderne qui n'appartenait qu'à lui (collection automne-hiver 2006-2007). © C.Platiau/Reuters

Le 15 mai 2007, il est présent à l'enterrement d'Isabella Blow, qui s'est suicidée. Atteinte d'un cancer, elle était le mentor de McQueen depuis ses débuts. © M.Cardy/AFP

Depuis 2004, il concevait également des collections masculines à son nom, présentées à Milan, comme ici en 2008. © S.Rellandini/Reuters

Alexander McQueen et Kate Moss étaient amis. En 2000, lorsqu'il se marie au réalisateur de documentaires George Forsyth lors d'une cérémonie New Age à Ibiza, Kate Moss est sa demoiselle d'honneur. © T.Melville/Reuters

Après le scandale à la cocaïne de Kate en 2005, il est l'une des rares personnalités de la mode à lui apporter un soutien total. © F.Prevel/Reuters

Quelques passages à vide plus tard, les collections du créateur séduisent de nouveau. Ici, la saison printemps-été 2009. © B.Tessier/Reuters

Maquillage hideux selon certaines, coupes brillantes selon d'autres, le défilé automne-hiver 2009-2010 ne laisse personne indifférent. © P.Rossignol/Reuters

En octobre, ce qui s'avèrera être la dernière collection d'Alexander McQueen est inspirée de l'Atlantide. Futuristes, les mannequins sont transformés en androïdes chaussés de souliers aux platerformes vertigineuses. © F.Guillot/AFP

Le jeudi 11 février 2010, le corps sans vie du créateur est découvert à son domicile, à Londres. Il pourrait s'être suicidé. Alexander McQueen avait perdu sa mère le 2 février. Il avait 40 ans. © Carl de Sousa/AFP