L'union fait la force

Parce que la créativité de la mode belge fait des merveilles et qu'il faut faire mentir le proverbe qui veut que nul ne soit prophète en son pays, Le Vif Weekend, Knack Weekend, le MAD (Home of creators), WBDM (Wallonie-Bruxelles Design Mode) et Flanders DC (Flanders District of Creativity) se sont unis pour récompenser les talents d'ici, déjà confirmés ou en devenir.

Ce 21 novembre à Anvers, les Belgian Fashion Awards 2019, troisième édition, décernaient donc leurs prix dans sept catégories : The Jury Prize, Designer of the Year, Emerging Talent of the Year, Professionnal of the Year, Entrepreneur of the Year, Fashion brand of the Year et Most Promising Graduate. Soit sept créateurs, professionnels et maison de mode, qui ont été sous les feux de la rampe ces douze derniers mois.

Jury Prize

Dirk Van Saene

Dirk Van Saene © DR

Le jury international des Belgian Fashion Awards a été "impressionné par la façon dont Dirk Van Saene suit son propre chemin, à son propre rythme". Il met ainsi l'accent sur "l'importance de son travail, son talent créatif et sa manière de s'exprimer à travers différentes formes d'art. En tant que professeur à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers, il a une grande influence sur les étudiants et sur les futures générations de stylistes."

"Dirk Van Saene est le plus discret et énigmatique des créateurs belges, en tout cas de sa génération, souligne Elisa De Wyngaert, membre du jury et curatrice pour le ModeMuseum d'Anvers. Il n'a jamais voulu répondre aux lois du système de la mode, aujourd'hui soumis à de grandes pressions. Il est indépendant, créatif. Il organise très peu de défilés, ne s'intéresse pas à la communication et n'est présent sur aucun réseau social. Il fait tout pour ne pas se faire remarquer. Toutefois, son influence est indéniable. Il possède un talent artistique exceptionnel, qu'il applique autant à la mode qu'à la peinture et la céramique." Si son travail fait partie intégrante des collections du MoMu, c'est parce que "son oeil pour les détails et sa maîtrise des techniques de couture sont impressionnants. Son travail est très original et avant-gardiste : l'utilisation de ses peintures dans ses collections, les motifs trompe-l'oeil surréalistes, le recyclage d'objets trouvés, la déconstruction de vêtements... Il s'y adonne depuis le début, et il fut l'un des premiers à le faire. De plus, son approche est un bel exemple de ce que pourrait être la mode à l'avenir, privilégiant un véritable apport artistique et moins de surproduction."

Dirk Van Saene © DR

Bio Express

1981 Diplômé de l'Académie des beaux-arts d'Anvers où il a rencontré son compagnon, le créateur Walter Van Beirendonck.

1983 Lauréat de La Canette d'Or.

1987 Il fait partie du groupe de créateurs appelés les Six d'Anvers, début de la renommée internationale.

2008 Professeur à l'Académie d'Anvers.

2009 Il imagine une jupe en papier pour l'exposition Paper Fashion.

2013 Ouverture de sa boutique anversoise, où il vend ses créations et celles d'autres Belges.

Designer of the Year

Christian Wijnants

Christian Wijnants © DR

Le jury a choisi Christian Wijnants pour "sa constance et sa fidélité à son univers, à une époque où les tendances dominent le monde de la mode. Ses recherches de textures, avec une préférence pour la maille, impressionnent. Cette année, il a également lancé une gamme de chaussures et de pulls pour homme. Son label ne cesse de grandir."

Selon John de Greef, membre du jury, curateur et ancien rédacteur mode de l'hebdomadaire néerlandais Elsevier, "Christian Wijnants s'est lancé durant une période très compliquée : la crise économique venait d'éclater et le monde de la mode était en plein bouleversement. Alors que ses prédécesseurs avaient pu suivre des chemins plus "simples" et créer leur propre label, ce ne fut pas aussi évident pour lui et ses contemporains. Son désir de réalité et sa persévérance l'ont mené vers la réussite. Grâce à sa boutique, il est proche de ses clients, il sait ce qu'ils recherchent. Son style attire la sympathie du public. Ce n'est pas le genre de marque qui vous subjugue lors du défilé dès les premiers pas des mannequins sur le podium, mais lorsque le show se clôture, vous en ressortez ravi et optimiste, comme lorsque vous admirez un premier soleil de printemps. De plus, ses collections ne sont pas trop exigeantes : il n'est pas nécessaire d'avoir la paire de chaussures et le sac assorti pour porter du Christian Wijnants. Les pièces sont gaies, élégantes et très faciles à porter."

Christian Wijnants © DR

Bio Express

2003 Lancement de la marque Christian Wijnants.

2013 Lauréat de l'International Woolmark Prize, de l'Andam Award, du Swiss Textile Award et du Grand Prix du Festival d'Hyères.

2015 Ouverture de sa boutique anversoise.

2019 Collection maille Homme.

Emerging talent of the year

Namacheko

Le duo derrière Namachecko © DR

'z

Parce que le jury a été "impressionné par la croissance rapide à l'international de ce label installé à Anvers depuis 2019". Le duo composé par Dilan et Lezar Lurr, frère et soeur jumeaux nés dans le Kurdistan irakien et élevés en Suède, signe "une collection de haut vol vendue dans les meilleures boutiques du monde".

Parce que, selon Serge Carreira, membre du jury international des Belgian Fashion Awards, par ailleurs Responsable initiative marques émergentes au sein de la Fédération de la haute couture et de la mode à Paris, "le jeune duo a su avec maestria transcrire dans ses collections et dans son image un imaginaire riche tout en faisant la synthèse des différentes cultures. Leur mode est épurée, graphique, sans pour autant être simple, dense mais pas austère. Elle propose une silhouette quotidienne d'un extrême raffinement, une rigueur du Nord teintée de chaleur, de couleurs. Le duo autodidacte s'inscrit dans la veine du moment mais en conservant sa singularité. Il questionne son héritage et les référents de mode qui structurent ainsi sa modernité."

Sofie d'Hoore © DR
Namachecko © DR

Professional of the year

Pierre Debusschere

Pierre Debusschere © DR

Parce que le jury salue en Pierre Debusschere sa réussite "à créer des images puissantes au service de ses clients, tout en ciselant sa signature vivifiante et personnelle".

"Et parce que, selon Federico Poletti, membre du jury international des Belgian Fashion Awards, journaliste et éditeur en chef de Man In Town, Pierre Debusschere possède une façon particulière de connecter les arts à la mode. Son travail représente une voix à part, distincte, dans le monde des médias, repoussant sans cesse les limites de l'image. C'est un véritable talent créatif dont le travail a toujours eu un impact puissant tant sur le fond que sur la forme, visuellement et du point de vue du contenu. Ses éditos mode ont laissé leur empreinte dans les magazines tels que Vogue, Dazed & Confused, Nowness, Numéro, AnOther Magazine, de même ses campagnes pour les labels comme Raf Simons, Louis Vuitton et Dior Homme. Il n'a jamais hésité à explorer d'autres médias fusionnant les arts pour débrider son imagination et mêler photographie, vidéo et technologie. Son travail représente au plus près sa vision unique du futur de la mode. Dans l'univers de Pierre Debusschere, on retrouve un mélange bien balancé entre son amour de la peinture, de la musique et ses inspirations ancrées dans ses études et son pays d'origine, la Belgique."

Beyonce mine video © DR

Bio express

2009 Il fonde le studio 254 Forest.

2012 Il shoote les campagnes de Raf Simons

2013 Signature de son premier film I know simply that the sky will last longer than I (final de la bande-son par Kanye West).

2013 Réalisation des clips Mine et Ghost pour Beyoncé.

2014 Création des images de la campagne de la Maison d'opéra fédérale de la Monnaie.

2018 Première exposition personnelle UNcovered, au MAD Brussels.

Entrepreneur of the year

Sofie D'Hoore & Chantal Spaas

. © DR

En couronnant Sofie D'Hoore, Chantal Spaas et toute l'équipe, le jury impressionné par "ce succès d'envergure internationale" tient à mettre en lumière cette façon très organique de "construire un business doublé d'une signature subtile".

"Parce que, dans un contexte souvent hystérique, analyse Kevin Borrey De Coninck, membre du jury des Belgian Fashion Awards, propriétaire de la boutique NU à Gand et du showroom international Thirteentwelve, à l'heure où le marché est saturé de labels qui occupent le devant de la scène hype en surfant sur le buzz, ce tandem, épaulé par son équipe, gère son entreprise depuis plus de trente ans d'une façon très discrète et sophistiquée. Il se distingue ainsi avec subtilité. D'autant que le style de la maison cultive l'intemporel et que Sofie D'Hoore, depuis ses débuts, reste fidèle à son essence."

Sofie D'Hoore © DR

Fashion Brand of the Year

Arte Antwerp

Bertoni Da Silva, Arte Antwerp © DR

En dix ans, le label streetwear du créateur Bertony Da Silva a évolué - cette gamme expérimentale de tee-shirts est devenue une collection de prêt-à-porter à part entière, enrichie de collaborations avec des artistes locaux comme Tom Volkaert et Vrints-Kolsteren. Le jury avait sélectionné une liste de candidatures volontaires et nominé dix finalistes. Les lecteurs de Knack Weekend et Le Vif Weekend ont eu le dernier mot en votant en ligne pour leur marque belge préférée.

Most Promising Graduate

Bart Lapere, Dominique Roccour, Eve Delperdange, Maria Ossaba, Quinten Mestdagh, Samuel Quertinmont et Thurel Thonet

. © DR

Cette année, le jury a décidé de ne pas récompenser un seul jeune talent mais bien tous les nominés. Il met ainsi l'accent sur leurs personnalités fortes, qui reflètent la diversité des talents formés dans les écoles belges. Il souhaite les soutenir et les encourager à aller toujours plus loin en accordant à chacun le prix de "Most Promising Graduate".