Ces 5 idées innovantes qui veulent rendre la mode plus green

Créer de nouveaux matériaux durables à partir d'algues ou de champignons, faciliter le recyclage en séparant facilement les tissus différents... Zoom sur cinq projets innovants - dont un Belge -, qui viennent de recevoir le prestigieux Global Change Award, remis par l'association H&M Foundation.

Cocorico! Parmi les cinq récompensés de l'édition 2018 du Global Change Award, figure une start-up belge: Smart Stitch. Le défi, qui occupe actuellement Cedric Vanhoeck et Vanessa Counaert? Parvenir à créer un fil soluble, qui se désintègre sous la chaleur. Pratique lorsqu'il faut réparer ou recycler un vêtement usagé. Ces opérations nécessitent en effet une assistance manuelle, pour ôter les boutons et séparer les différents matériaux qui composent généralement un vêtement, comme un blazer en laine et sa doublure en viscose, par exemple.

Les deux Belges ont été choisis parmi 2600 candidatures, issues de 151 pays. La récompense: un million d'euros, à partager avec les quatre autres gagnants, mais surtout la mise en contact avec tout un réseau de spécialistes en matière de mode durable et l'accès à un programme d'un an, permettant d'accélérer le développement de leur innovation. Ce concours est organisé pour la troisième année consécutive par la H&M Foundation, une association à but non lucratif, financée par la famille propriétaire du groupe H&M.

A noter que les quatre autres projets, actuellement en stade de développement, sont également très intéressants. Il y a ainsi Crop-à-Porter, qui rachète aux agriculteurs les déchets de cultures de canne à sucre, de bananes, d'ananas, de lin ou de chanvre, pour les transformer en bio-fibres, un matériau durable pouvant notamment servir à la fabrication de tee-shirts. Algae Apparel, qui transforme les algues en bio-fibres et colorants écologiques, bons pour la peau. Cette invention permettra d'éviter l'usage de coton, qui nécessite une grande quantité d'eau pour sa fabrication.

The Regenerator facilite quant à lui grandement le recyclage, en séparant facilement le coton et le polyester, deux matériaux très souvent mixés dans un même vêtement alors qu'ils ne peuvent pas être recyclés ensemble. Quant à Fungi Fashion, il s'est lancé pour défi de de concevoir des vêtements à base de racines de champignons biodégradables. Autant d'idées innovantes qui devraient permettre, à terme, de rendre l'industrie de la mode plus green, elle qui est le deuxième secteur le plus polluant au monde.

A Stockholm, Catherine Pleeck

Lees meer...