Suite à la menace d'émanations radioctives de la centrale nucléaire de Fukushima située à 200 kilomètres de Tokyo et au risque de black out électrique, des entreprises actives dans le prêt-à-porter prennent leurs dispositions, selon les informations du magazine de mode américain WWD.

Ainsi, une semaine après la catastrophe, la maison Chanel a distribué des tablettes d'iode à ses employés sur place et la chaîne H&M ainsi que le groupe PPR ont déplacé leurs bureaux vers le sud de l'archipel.

"Chanel a décidé de fermer les boutiques situées dans la zone touchée (entre autres Tokyo)", a annoncé la maison de mode. "Les employés sont confinés à la maison ou ils ont quitté temporairement la région". Les personnes qui désirent rester ont reçu des tablettes d'iode et celles qui désirent s'en aller recevront un soutien logistique et financier.

H&M
H&M a aussi fermé ses boutiques dans la région de Tokyo et a proposé d'apporter de l'aide aux 800 collaborateurs et aux membres de leur famille qui désirent rejoindre Osaka. 60 personnes ont ainsi décidé de partir.

Le groupe PPR a lui aussi évacué 44 de ses collaborateurs et leurs familles vers Osaka. La plupart des magasins du groupe - de Puma à Stella McCartney - sont restés fermés jusqu'à présent.

Par ailleurs, les défilés dans le cadre de la semaine de la mode ont tous été annulés.

Vincent Fobelets (trad.Ca.L)

Suite à la menace d'émanations radioctives de la centrale nucléaire de Fukushima située à 200 kilomètres de Tokyo et au risque de black out électrique, des entreprises actives dans le prêt-à-porter prennent leurs dispositions, selon les informations du magazine de mode américain WWD. Ainsi, une semaine après la catastrophe, la maison Chanel a distribué des tablettes d'iode à ses employés sur place et la chaîne H&M ainsi que le groupe PPR ont déplacé leurs bureaux vers le sud de l'archipel. "Chanel a décidé de fermer les boutiques situées dans la zone touchée (entre autres Tokyo)", a annoncé la maison de mode. "Les employés sont confinés à la maison ou ils ont quitté temporairement la région". Les personnes qui désirent rester ont reçu des tablettes d'iode et celles qui désirent s'en aller recevront un soutien logistique et financier. H&M H&M a aussi fermé ses boutiques dans la région de Tokyo et a proposé d'apporter de l'aide aux 800 collaborateurs et aux membres de leur famille qui désirent rejoindre Osaka. 60 personnes ont ainsi décidé de partir. Le groupe PPR a lui aussi évacué 44 de ses collaborateurs et leurs familles vers Osaka. La plupart des magasins du groupe - de Puma à Stella McCartney - sont restés fermés jusqu'à présent. Par ailleurs, les défilés dans le cadre de la semaine de la mode ont tous été annulés. Vincent Fobelets (trad.Ca.L)