Dans les journaux De Morgen, Het Nieuwsblad et De Standaard, Christophe Coppens confie avoir dû faire face à des difficultés financières sans cesse croissantes ces dernières années et se voit aujourd'hui contraint d'arrêter les frais. Le modiste, qui a compté notamment la princesse Mathilde, Grace Jones, Lady Gaga et Roisin Murphy parmi sa clientèle, et qui a collaboré avec JBC, fait face à des dettes de quelque 700.000 euros.

Avec Belga

Dans les journaux De Morgen, Het Nieuwsblad et De Standaard, Christophe Coppens confie avoir dû faire face à des difficultés financières sans cesse croissantes ces dernières années et se voit aujourd'hui contraint d'arrêter les frais. Le modiste, qui a compté notamment la princesse Mathilde, Grace Jones, Lady Gaga et Roisin Murphy parmi sa clientèle, et qui a collaboré avec JBC, fait face à des dettes de quelque 700.000 euros. Avec Belga