Sa silhouette est intemporelle, c'est celle du Brillant qui vit le jour pour l'Exposition universelle de 1958 et qui depuis vaut mieux que tous les emblèmes d'une Belgitude élégante et singulière. Car depuis 1829, Delvaux excelle dans la maroquinerie de luxe, ne boudons pas notre plaisir. 190 ans...

Sa silhouette est intemporelle, c'est celle du Brillant qui vit le jour pour l'Exposition universelle de 1958 et qui depuis vaut mieux que tous les emblèmes d'une Belgitude élégante et singulière. Car depuis 1829, Delvaux excelle dans la maroquinerie de luxe, ne boudons pas notre plaisir. 190 ans de savoir-faire, ce n'est pas rien.Avec The Champion, la maison s'offre une incursion du côté du sport, mais de haut niveau, pour mieux décrocher la médaille d'or. Le cocktail est puissant : artisanat traditionnel, matériaux de haute technologie et techniques d'avant-garde. Un effet 3 D dynamique qui a nécessité douze mois de développement et s'obtient grâce à la maîtrise d'une technique spéciale de thermoformage et par l'assemblage de pièces fabriquées en un mélange savant de PVC, TPU et Lycra. Le résultat est à la hauteur : un sac à main non-cuir, c'est le twist bienvenu dans la collection de cette maison qui aime revisiter ses classiques, on l'a déjà vu avec les éditions limitées pionnières X-Ray, Dark Night, Hero et Gladiator.Ce sac à main décalé ose un clin d'oeil qui a tout à voir avec le surréalisme noir-jaune-rouge que le monde entier nous envie : la partie inférieure du sac est conçue de manière à ressembler à la semelle d'une chaussure de course tandis que sur le rabat avant du sac s'affiche la couronne Delvaux et sur la sangle, la devise chère au maroquinier : From the Kingdom of Belgium. On pourrait rajouter With Love, sans avoir tort.A.-F.M. www.delvaux.com