La marque aux trois bandes a décidé de lancer un projet-pilote en 2010, dans le but de développer et de commercialiser des chaussures de sport au Bangladesh qui aille dans le sens du "social business". En effet, l'objectif est de proposer des chaussures qui offrent une protection fiable face aux infections vermifuges très répandues et nocives, et ce, à des prix abordables pour la population plus défavorisée .

Le Nobel M. Yunus, économiste et entrepreneur connu pour avoir fondé la première institution de microcrédit pour les pauvres, a réuni la semaine dernière à Wolfsburg des représentants de multinationales pour promouvoir son idée d'entreprenariat social. Celui-ci veut inciter les entreprises à produire et vendre non pas dans l'objectif d'un profit maximum mais pour résoudre des problèmes sociaux, à commencer par la pauvreté, en réinjectant une bonne part des profits dans l'entreprise.

Jusqu'à présent, ni le prix ni la date des premières fabrications ne sont précisés par Adidas. Mais la presse allemande croit savoir que des tennis pourraient être proposés à moins d'un euro la paire.

Weekend.be, avec Belga

La marque aux trois bandes a décidé de lancer un projet-pilote en 2010, dans le but de développer et de commercialiser des chaussures de sport au Bangladesh qui aille dans le sens du "social business". En effet, l'objectif est de proposer des chaussures qui offrent une protection fiable face aux infections vermifuges très répandues et nocives, et ce, à des prix abordables pour la population plus défavorisée . Le Nobel M. Yunus, économiste et entrepreneur connu pour avoir fondé la première institution de microcrédit pour les pauvres, a réuni la semaine dernière à Wolfsburg des représentants de multinationales pour promouvoir son idée d'entreprenariat social. Celui-ci veut inciter les entreprises à produire et vendre non pas dans l'objectif d'un profit maximum mais pour résoudre des problèmes sociaux, à commencer par la pauvreté, en réinjectant une bonne part des profits dans l'entreprise. Jusqu'à présent, ni le prix ni la date des premières fabrications ne sont précisés par Adidas. Mais la presse allemande croit savoir que des tennis pourraient être proposés à moins d'un euro la paire. Weekend.be, avec Belga