Fashion week de Paris : Kim Jones l'insulaire

Fashion week de Paris : Kim Jones l'insulaire
© Imaxtree

Est-ce par ce qu'il vient lui-même d'une île, certes pas un micro rocher du Pacifique mais le Royaume-Uni, que Kim Jones voue une telle fascination aux archipels? Il ne l'a pas précisé dans la note d'intention de sa collection qui s'inspire de la vie forcément rêvée dans les archipels les plus paradisiaques du monde. C'est en recevant un livre listant les 50 plus belles îles du monde que l'auteur pensait ne jamais pouvoir visiter que le créateur artistique de la maison Louis Vuitton s'est rendu compte qu'il avait eu la chance de se rendre dans la plupart d'entre elles. Leur isolation explique selon lui qu'elles aient pu développer des identités culturelles aussi riches que variées. Sur le catwalk, Hawaï mais aussi Hong-Kong pour le tailoring notamment, se taillent la part du lion. Aux imprimés fleuris que ne renierait pas George Clooney dans The Descendants répondent des bermudas et "pantalons" longs dérivés des tenues de plongeurs. En réalité, ce sont tous les sports extrêmes - planche à voile, trekking, escalade... - pratiqués dans ces espaces encore souvent sauvages qui s'inviteront dans le dressing l'été prochain. Un thème qui se décline aussi dans les accessoires, notamment une toute nouvelle ligne baptisée Monogram Outdoor et dans des bottines façon rando.

Louis Vuitton © Imaxtree

Louis Vuitton © Imaxtree

Louis Vuitton © Imaxtree

Louis Vuitton © Imaxtree

Louis Vuitton © Imaxtree