Un show d'à peine 10 minutes, au son des beats r'n'b, où les mannequins, qui plus que défiler, passent de cube en cube dans un décor industriel façon eighties.

Côté inspiration, il semble que la chanteuse ait été piocher dans sa propre garde robe : shorts, mini-robes sexy ou robes et jupes longues fendues, brassières, de chemises laissant apparaître le nombril, quelques pièces à capuche, transparences et tie and dye, le sexy règne en maître et se mêlent à un esprit "street wear stiletto".

Fin du show, Rihanna vient saluer, manifestement amusée par le spectacle qui vient d'être donné. Et puis rideau. Fin du buzz. Peu de surprise.

Pour ceux et celles qui seraient passés à côté, ou qui en voudraient encore, voyez ou revoyez le défilé.

Un show d'à peine 10 minutes, au son des beats r'n'b, où les mannequins, qui plus que défiler, passent de cube en cube dans un décor industriel façon eighties. Côté inspiration, il semble que la chanteuse ait été piocher dans sa propre garde robe : shorts, mini-robes sexy ou robes et jupes longues fendues, brassières, de chemises laissant apparaître le nombril, quelques pièces à capuche, transparences et tie and dye, le sexy règne en maître et se mêlent à un esprit "street wear stiletto". Fin du show, Rihanna vient saluer, manifestement amusée par le spectacle qui vient d'être donné. Et puis rideau. Fin du buzz. Peu de surprise. Pour ceux et celles qui seraient passés à côté, ou qui en voudraient encore, voyez ou revoyez le défilé.