"Le retour devant un public a été décidé à la suite de l'amélioration générale de la santé publique liée à la pandémie" de coronavirus, indique le groupe dans un bref communiqué.

Première grande griffe italienne à annoncer la reprise des défilés en présence de spectateurs, la maison Armani avait été aussi la première à y renoncer, au début de la pandémie en février 2020.

Le maestro Giorgio Armani, 86 ans, avait alors expliqué cette décision par les mesures sanitaires du gouvernement italien recommandant d'éviter les rassemblements face à la propagation rapide des cas de Covid-19 dans le nord du pays.

"J'ai peur, comme tout le monde je crois", avait-il confié à l'AFP en avril 2020. Le styliste a réagi à la pandémie en produisant des combinaisons de protection pour le personnel médical dans ses usines d'ordinaire dévolues au luxe, qui ont été distribuées gratuitement.

Le défilé de Milan sera suivi le 6 juillet d'un autre à Paris, dans le cadre de la semaine de la Haute Couture. Le défilé Giorgio Armani Privé se tiendra à l'ambassade d'Italie.

L'organisation des défilés physiques "sera conforme aux règles de distanciation et de sécurité exigées par la loi", promet Armani. Mais leur tenue est suspendue à "l'évolution de la pandémie".

"Le retour devant un public a été décidé à la suite de l'amélioration générale de la santé publique liée à la pandémie" de coronavirus, indique le groupe dans un bref communiqué.Première grande griffe italienne à annoncer la reprise des défilés en présence de spectateurs, la maison Armani avait été aussi la première à y renoncer, au début de la pandémie en février 2020.Le maestro Giorgio Armani, 86 ans, avait alors expliqué cette décision par les mesures sanitaires du gouvernement italien recommandant d'éviter les rassemblements face à la propagation rapide des cas de Covid-19 dans le nord du pays."J'ai peur, comme tout le monde je crois", avait-il confié à l'AFP en avril 2020. Le styliste a réagi à la pandémie en produisant des combinaisons de protection pour le personnel médical dans ses usines d'ordinaire dévolues au luxe, qui ont été distribuées gratuitement.Le défilé de Milan sera suivi le 6 juillet d'un autre à Paris, dans le cadre de la semaine de la Haute Couture. Le défilé Giorgio Armani Privé se tiendra à l'ambassade d'Italie.L'organisation des défilés physiques "sera conforme aux règles de distanciation et de sécurité exigées par la loi", promet Armani. Mais leur tenue est suspendue à "l'évolution de la pandémie".