Bien sûr, il y a le n°5 de Chanel ou la semelle rouge de Louboutin. N'empêche, elles sont rares, ces griffes qui sont parvenues à construire leur empire sur un produit phare de quelques centimètres. C'est le cas chez Hermès, qui lance Jeu des omnibus et des dames blanches en 1937. Son premier carré. Septante-quatre ans plus tard, quelque 1 500 références sont répertoriées dans la " carréothèque " de la marque. Le secret ? Le renouveau, sans perdre l'essence, comme le prouve le foulard de cet hiver. Une soie blanche de nonante cm2 offerte à l'imagination du graffeur parisien Kongo, pour une ligne exclusive baptisée Graff. À noter : une partie des bénéfices sera reversée au collectif de soutien des jeunes artistes Kosmopolis.

C.R. ?

Bien sûr, il y a le n°5 de Chanel ou la semelle rouge de Louboutin. N'empêche, elles sont rares, ces griffes qui sont parvenues à construire leur empire sur un produit phare de quelques centimètres. C'est le cas chez Hermès, qui lance Jeu des omnibus et des dames blanches en 1937. Son premier carré. Septante-quatre ans plus tard, quelque 1 500 références sont répertoriées dans la " carréothèque " de la marque. Le secret ? Le renouveau, sans perdre l'essence, comme le prouve le foulard de cet hiver. Une soie blanche de nonante cm2 offerte à l'imagination du graffeur parisien Kongo, pour une ligne exclusive baptisée Graff. À noter : une partie des bénéfices sera reversée au collectif de soutien des jeunes artistes Kosmopolis. C.R. ?