L'univers de Jérôme Dreyfuss

L'univers de Jérôme Dreyfuss

Quand on a 12 ans, qu'on s'ennuie ferme à Nancy, ville un peu grise de Lorraine, et qu'on entend son idole Serge Gainsbourg se vanter que le jour où il a eu conscience de sa laideur, il a décidé de séduire les plus belles filles du monde, cela donne forcément des idées. " Ce mec était quand même génial ! J'ai voulu l'imiter, sauf que je ne savais pas chanter et que je n'étais pas un terrible musicien. Mon avenir dans la musique me semblant dès lors compromis, j'ai eu l'idée de concevoir des robes. J'ai vite compris que j'avais une affinité pour la couture et le vêtement. "

Plus de vingt-cinq ans plus tard, Jérôme Dreyfuss crée toujours. Des sacs à main en cuir prénommés Carlos, Tony, Lucien ou Jacques. Mais aussi, depuis quelques semaines, des chaussures. Ses créations font tout autant craquer les belles inconnues en quête d'un accessoire incarnant le cool à la française que des célébrités comme Sarah Jessica Parker, Gwyneth Paltrow ou Brooke Schields, qui n'hésitent pas à acheter ses sacs et à lui déclamer, par lettre, tout le bien qu'elles en pensent. Découverte intime, et en images, de cet homme adulé des femmes.

Par Catherine Pleeck

Jérôme Dreyfuss

Un album. « L'un de ceux de Nina Simone. Elle me file la chair de poule. My Way et Ne me quitte pas revus par cette chanteuse, c'est aussi beau que du Jacques Brel ! »

Un film. « L'été meurtrier. J'étais fou amoureux d'Isabelle Adjani ! Elle y était d'une beauté incommensurable, je n'ai jamais revu une femme aussi belle, avec autant de caractère. » © D.R.

Un livre. « Difficile de n'en citer qu'un, mais j'aime beaucoup Murakami, et plus particulièrement Kafka sur le rivage. C'est un univers tellement onirique, impalpable et incroyable. »

Un objet. « Le porte-clés de mon fils. Je l'ai toujours avec moi. Il contient des photos de lui. Je ne le regarde même pas, c'est un objet tout pourri, mais je l'adore ! »

Un parfum. « Celui de l'eau de Cologne, pour son côté désuet. Cela me rappelle ma grand-mère, c'est une odeur très juste ! » © Getty Images/iStockphoto

Un hobby. « C'est le jardinage. Quand éclosent les roses, je vais les sentir une par une. Je ferme les yeux et je les qualifie. Certaines sont agressives, d'autres sensuelles… » © Getty Images/iStockphoto

bobielapheapoisjpg CCI_20130919 (G36675UF.1)

jacquescaviarmarinestonejpg CCI_20130919 (G36675UH.1)

louisenutsjpg CCI_20130919 (G36675UJ.1)

pafpythonplombjpg CCI_20130919 (G36675UL.1)

pinpinfrangesvertdegrisjpg CCI_20130919 (G36675UN.1)