sdp
© sdp

La marque centenaire, qui soutient ce concours réputé depuis trois ans, aime les jeunes créateurs prometteurs et sait leur donner toute liberté pour revisiter ses classiques. Or, la maison ne pouvait tomber mieux, car pour la demoiselle formée à l'Ecole supérieure des beaux-arts de Berlin, la marinière, ce n'est pas rien.

Elle a grandi en Allemagne mais elle passait ses vacances dans sa famille, en Bretagne, "je suis née avec les rayures", dit-elle. Pour sûr, elle connaît ce label français qui prend soin des petits et des grands, "c'est un peu mon heimat", terme difficile à traduire mais qui recouvre ce sentiment intime et universel de pays de son enfance, de chez soi, de patrie.

Alors, quand il a fallu s'emparer des icônes maison, elle s'y est prise avec élégance et naturel. "Je voulais travailler avec les couleurs de Petit Bateau et sur des matériaux classiques, l'équipe m'a montré la côte 1x1, je me suis dit "ok"."

Et elle a fait ce qu'elle fait si bien, des drapages, mais dans du jersey, "ce n'était pas évident mais le team de la production m'a laissé essayer et l'on a trouvé des solutions".

Ajoutez à cela la poésie d'Annelie Schubert, le savoir-faire de Petit Bateau et admirez le résultat.

Disponible en avant-première durant le Festival d'Hyères et dès ce 27 avril sur l'e-shop de Petit Bateau : www.petit-bateau.be

La marque centenaire, qui soutient ce concours réputé depuis trois ans, aime les jeunes créateurs prometteurs et sait leur donner toute liberté pour revisiter ses classiques. Or, la maison ne pouvait tomber mieux, car pour la demoiselle formée à l'Ecole supérieure des beaux-arts de Berlin, la marinière, ce n'est pas rien. Elle a grandi en Allemagne mais elle passait ses vacances dans sa famille, en Bretagne, "je suis née avec les rayures", dit-elle. Pour sûr, elle connaît ce label français qui prend soin des petits et des grands, "c'est un peu mon heimat", terme difficile à traduire mais qui recouvre ce sentiment intime et universel de pays de son enfance, de chez soi, de patrie. Alors, quand il a fallu s'emparer des icônes maison, elle s'y est prise avec élégance et naturel. "Je voulais travailler avec les couleurs de Petit Bateau et sur des matériaux classiques, l'équipe m'a montré la côte 1x1, je me suis dit "ok"." Et elle a fait ce qu'elle fait si bien, des drapages, mais dans du jersey, "ce n'était pas évident mais le team de la production m'a laissé essayer et l'on a trouvé des solutions". Ajoutez à cela la poésie d'Annelie Schubert, le savoir-faire de Petit Bateau et admirez le résultat.