151 000 abonnés suivent ses faits et gestes sur Instagram, et pourtant la belle n'est qu'un avatar. Un digital supermodel qui collabore avec des marques et agit comme une influenceuse en chair et en os. L'année 2018 aura ...

151 000 abonnés suivent ses faits et gestes sur Instagram, et pourtant la belle n'est qu'un avatar. Un digital supermodel qui collabore avec des marques et agit comme une influenceuse en chair et en os. L'année 2018 aura vu la multiplication de ces personnages fictifs, de même qu'un bouleversement dans la façon de faire son shopping. Place à des casques de réalité virtuelle pour se glisser dans la peau d'un créateur de mode, à une application pour imaginer ce que donne un nouvel accessoire sur soi, à l'intelligence artificielle pour effectuer un achat par la voix, au scan d'un QR code pour acquérir une paire de lunettes et se la faire livrer à domicile... Les exemples de ce type ne cessent de croître. Il faut dire que les alliances entre la sphère fashion et le monde digital fonctionnent particulièrement bien. La raison est simple : la première citée souhaite conquérir d'autres cibles, plus jeunes et ultraconnectées, tandis que le second ne rêve que d'une chose, que ses technologies deviennent un phénomène de mode. La tendance n'est donc pas près de s'arrêter, durant les prochains mois...