Bien que dans la sphère fashion son nom circule depuis quelque temps déjà, le public non averti connaît encore très peu ce créateur qui a fait du romantisme sa marque de fabrique, à grand renfort de dentelle, de tulle et d'imprimés floraux. Pourtant, l'homme a déjà séduit les stars, Keira Knightley et Emma Watson en tête, qui arborent ses tenues sur tapis rouge.
...

Bien que dans la sphère fashion son nom circule depuis quelque temps déjà, le public non averti connaît encore très peu ce créateur qui a fait du romantisme sa marque de fabrique, à grand renfort de dentelle, de tulle et d'imprimés floraux. Pourtant, l'homme a déjà séduit les stars, Keira Knightley et Emma Watson en tête, qui arborent ses tenues sur tapis rouge. Né en 1977 à Montréal, d'un père turc et d'une mère britannique, Erdem Moralioglu a étudié à la Ryerson Universityà Toronto et au Royal College of Art à Londres avant de faire ses armes, durant deux ans, chez Diane von Furstenberg, à New York. En 2005, il revient finalement en Grande-Bretagne avec la volonté de lancer son propre label. Neuf ans plus tard, il remportera le titre de Womenswear Designer of the Yearaux British Fashion Awards... Aujourd'hui, il s'apprête à dévoiler son talent au plus grand nombre avec un vestiaire pensé pour H&M, où l'on retrouve tout ce qui fait sa signature. Interview croisée. Ann-Sofie Johansson : Nous essayons toujours de surprendre nos clients, de leur proposer ce qu'ils n'attendaient pas. C'est aussi pour cela que nous avons choisi quelqu'un de peut-être un peu moins connu, mais dont nous pensons et espérons qu'il séduira notre public. Erdem Moralioglu : Pour moi, c'est un honneur de marcher sur les traces de ceux avec qui H&M a collaboré dans le passé : Karl Lagerfeld, Stella McCartney... Pour tout vous dire, je dois encore un peu me faire à l'ampleur du projet. L'idée que tant de gens qui n'ont jamais entendu parler de moi vont découvrir ce que je fais, c'est tout simplement incroyable ! A.-S.J. : Nous sommes de grands admirateurs de ce qu'Erdem crée et nous le surveillions du coin de l'oeil depuis qu'il a lancé son label, il y a douze ans. Je l'ai rencontré il y a quelques années, lorsqu'il a accepté de siéger dans le jury de notre Design Award, et il a toujours figuré en bonne place sur la liste des stylistes avec qui nous avions envie de bosser. Après l'audacieux vestiaire de Balmain et le dressing " urban jungle " deKenzo, le moment nous semblait bien choisi pour solliciter un Britannique réputé pour son style romantique et ultraféminin. A.-S.J. : Chacune est différente et unique. L'impact est donc toujours aussi fort qu'au début, puisque nous proposons à chaque fois quelque chose de complètement nouveau. Cela renforce l'image du groupe en tant que marque et clarifie notre concept commercial axé sur la mode, la qualité au meilleur prix et la durabilité. C'est aussi une façon de démontrer qu'un bon design n'est pas une question de prix. A.-S.J. : A chaque fois que nous travaillons avec un créateur, nous nous efforçons de saisir l'essence de sa griffe. Erdem est une personne attentive aux détails, un vrai perfectionniste, mais aussi quelqu'un qui aime les gens et qui comprend leurs envies presque comme s'ils étaient pour lui des amis proches. Cette chaleur et cette empathie se retrouvent dans ses réalisations. E.M. : Cette ligne est un peu un retour sur mon parcours des douze dernières années. Elle comporte d'anciennes formes et silhouettes revues et actualisées, mais aussi de nouveaux motifs et des modèles que je n'avais encore jamais dessinés, comme des sweats à capuche et des sacs à dos. E.M. : En effet et je suis très curieux de voir comment le public va y réagir ! Je vais attendre ce feed-back pour décider si je réitère l'expérience pour mon propre label... Mais dans l'immédiat, j'espère surtout que les clients vont y trouver des vêtements qu'ils porteront longtemps avec plaisir. Tandis que la collection féminine part d'une histoire, son pendant masculin s'inspire de mon propre style vestimentaire et de celui de mon père.