C'est ce qu'on appelle le chic à l'italienne. Être capable d'être sexy sans en faire trop, ni à côté. Pour présenter sa nouvelle collection, saison automne-hiver 12-13, la griffe Patrizia Pepe a convié quelques centaines de journalistes à Florence, là où se trouve son fief. Le thème de son show : breakfast on the moon, histoire de montrer que l'inspiration est à chercher quelque-part entre le présent et le futur, là où tout est possible.

Résultat, on s'arrête sur des pièces minimales et épurées des plus réussies. On exploite une attirance pour les contraires, avec des silhouettes assez masculines (les pantalons sont à tomber) contrebalancées par de la dentelle, des strass, du mini et de la douce maille portée à même la peau, façon robe. C'est du Patrizia Pepe, ne l'oublions pas.

Catherine Pleeck

C'est ce qu'on appelle le chic à l'italienne. Être capable d'être sexy sans en faire trop, ni à côté. Pour présenter sa nouvelle collection, saison automne-hiver 12-13, la griffe Patrizia Pepe a convié quelques centaines de journalistes à Florence, là où se trouve son fief. Le thème de son show : breakfast on the moon, histoire de montrer que l'inspiration est à chercher quelque-part entre le présent et le futur, là où tout est possible.Résultat, on s'arrête sur des pièces minimales et épurées des plus réussies. On exploite une attirance pour les contraires, avec des silhouettes assez masculines (les pantalons sont à tomber) contrebalancées par de la dentelle, des strass, du mini et de la douce maille portée à même la peau, façon robe. C'est du Patrizia Pepe, ne l'oublions pas.Catherine Pleeck