Il semble que Mike Jeffries, le CEO d'Abercrombie & Fitch, soit puni pour ses propos controversés sur le public cible de la marque. Il y a quelques mois, il avait déclaré que la marque s'adressait aux personnes attirantes et minces. L'"Américain sportif" constitue le client idéal d' Abercrombie. Le point de vue du PDG se reflète dans les boutiques de la marque qui ne vendent pas de vêtements féminins au dessus de la taille 40. Jeffries a essuyé une tempête de critiques suite à cette mesure et à ses déclarations .

Inutile de dire que Jeffries avance une autre explication. Selon lui, la crise économique incite les consommateurs à ne plus dépenser leur argent en vêtements de marque. Quoi qu'il en soit, si la marque américaine espère voir remonter ses chiffres, il faudra qu'elle modifie son image et sa mentalité.

LP/Trad. CB

Il semble que Mike Jeffries, le CEO d'Abercrombie & Fitch, soit puni pour ses propos controversés sur le public cible de la marque. Il y a quelques mois, il avait déclaré que la marque s'adressait aux personnes attirantes et minces. L'"Américain sportif" constitue le client idéal d' Abercrombie. Le point de vue du PDG se reflète dans les boutiques de la marque qui ne vendent pas de vêtements féminins au dessus de la taille 40. Jeffries a essuyé une tempête de critiques suite à cette mesure et à ses déclarations . Inutile de dire que Jeffries avance une autre explication. Selon lui, la crise économique incite les consommateurs à ne plus dépenser leur argent en vêtements de marque. Quoi qu'il en soit, si la marque américaine espère voir remonter ses chiffres, il faudra qu'elle modifie son image et sa mentalité. LP/Trad. CB