La polémique a éclaté après la publication sur le compte Instagram de Dolce & Gabbana de vidéos de promotion du défilé, montrant une femme aux traits asiatiques. Celle-ci tente de manger une pizza ou encore des spaghettis avec des baguettes, sous la direction d'une voix masculine.

Ces vidéos ont été jugées dégradantes par des internautes.

Sur les médias sociaux, des appels au boycott ont été lancés à l'encontre de D&G. "Des vidéos racistes, dénigrantes et pas drôles", estiment les internautes chinois.

La Chine est un marché en croissance pour la marque. Les Chinois ont dépensé l'an dernier plus de 100 milliards de dollars en articles de luxe.