Mode Unie, l'organisation sectorielle de la distribution indépendante de la mode, a demandé dès le début du mois de novembre de reporter les soldes d'hiver du 2 janvier au 1er février. Cela permettrait aux magasins de mode de vendre leurs stocks importants en réalisant une marge normale pendant un peu plus longtemps, après avoir été contraints de fermer à nouveau pendant quatre semaines.

Il n'y a toujours pas de clarté, dénonce Mode Unie. "Il est impératif que nous obtenions une réponse définitive à ce sujet. La période de blocage commence normalement le 2 décembre, un jour après la réouverture, et les détaillants de mode veulent savoir où ils en sont et comment planifier leur stratégie de réduction", explique Isolde Delanghe, directeur de Mode Unie.

Plus tôt cette année, les soldes d'été avaient également été reportées d'un mois, pour permettre aux magasins de vendre un peu plus longtemps à des prix normaux.

Mode Unie, l'organisation sectorielle de la distribution indépendante de la mode, a demandé dès le début du mois de novembre de reporter les soldes d'hiver du 2 janvier au 1er février. Cela permettrait aux magasins de mode de vendre leurs stocks importants en réalisant une marge normale pendant un peu plus longtemps, après avoir été contraints de fermer à nouveau pendant quatre semaines. Il n'y a toujours pas de clarté, dénonce Mode Unie. "Il est impératif que nous obtenions une réponse définitive à ce sujet. La période de blocage commence normalement le 2 décembre, un jour après la réouverture, et les détaillants de mode veulent savoir où ils en sont et comment planifier leur stratégie de réduction", explique Isolde Delanghe, directeur de Mode Unie. Plus tôt cette année, les soldes d'été avaient également été reportées d'un mois, pour permettre aux magasins de vendre un peu plus longtemps à des prix normaux.