Simple provocation ou message explicite ? On l'ignore, mais une chose est sûre : les robes de bure méticuleusement découpées pour laisser apparaître le sexe de ses mannequins - qui, on le notera ne portaient pas de slips - font parler d'elles.

Belga Image
© Belga Image

Enfin presque, puisque finalement ce sont plus le négatif de ses robes, à savoir ces organes génitaux masculins libérés, qui ont retenu l'attention. Ces "robes à chibres apparents", comme les a joyeusement baptisées le site Madmoizelle .com sont-elles annonciatrices d'une mode train d'être lancée sous nos yeux ébahis/interdits/interloqués ? Il faudra, ne vous déplaise, attendre quelques mois pour le savoir. Enfin presque, puisque finalement ce sont plus le négatif de ses robes, à savoir ces organes génitaux masculins libérés, qui ont retenu l'attention.

Ces "robes à chibres apparents", comme les a joyeusement baptisées le site Madmoizelle .com sont-elles annonciatrices d'une mode train d'être lancée sous nos yeux ébahis/interdits/interloqués ? Il faudra, ne vous déplaise, attendre quelques mois pour le savoir.

twitter
© twitter
Simple provocation ou message explicite ? On l'ignore, mais une chose est sûre : les robes de bure méticuleusement découpées pour laisser apparaître le sexe de ses mannequins - qui, on le notera ne portaient pas de slips - font parler d'elles. Ces "robes à chibres apparents", comme les a joyeusement baptisées le site Madmoizelle .com sont-elles annonciatrices d'une mode train d'être lancée sous nos yeux ébahis/interdits/interloqués ? Il faudra, ne vous déplaise, attendre quelques mois pour le savoir.