Non, ce n'était pas un poisson d'avril, mais le secret sans doute le mieux gardé de la planète people. A l'heure où pas une célébrité ne peut faire un pas dehors sans être fliquée par réseaux sociaux interposés, ceux et celles qui " savaient " que notre maestro national viendrait lui-même soutenir le lancement de la collection capsule inspirée par son style si reconnaissable ne s'en étaient pas vantés.

Pas de paparazzade, donc, aux abords de la boutique Hunting & Collecting, à Bruxelles, où Stromae entouré de toute sa bande remerciait, en toute modestie, les fans qui ressortaient un sac à la main après avoir acheté qui un polo, qui une paire de chaussettes.

" Pour l'instant, la collection ne comprend que deux modèles, nous confiait la styliste du collectif, Coralie Barbier. Mais nous avons déjà d'autres projets. J'aimerais beaucoup travailler la maille. " Des gilets " de papy " sont donc en préparation et pourraient même être en boutique avant l'été. Surtout si les ventes suivent. Le succès aidant, il ne restait presque plus de modèles " petites tailles " à la fin de la soirée, certains déjà portés fièrement par les enfants présents repartis en prime avec une " grosse bise " de Stromae.

Photo Frieke Janssens

Non, ce n'était pas un poisson d'avril, mais le secret sans doute le mieux gardé de la planète people. A l'heure où pas une célébrité ne peut faire un pas dehors sans être fliquée par réseaux sociaux interposés, ceux et celles qui " savaient " que notre maestro national viendrait lui-même soutenir le lancement de la collection capsule inspirée par son style si reconnaissable ne s'en étaient pas vantés. Pas de paparazzade, donc, aux abords de la boutique Hunting & Collecting, à Bruxelles, où Stromae entouré de toute sa bande remerciait, en toute modestie, les fans qui ressortaient un sac à la main après avoir acheté qui un polo, qui une paire de chaussettes. " Pour l'instant, la collection ne comprend que deux modèles, nous confiait la styliste du collectif, Coralie Barbier. Mais nous avons déjà d'autres projets. J'aimerais beaucoup travailler la maille. " Des gilets " de papy " sont donc en préparation et pourraient même être en boutique avant l'été. Surtout si les ventes suivent. Le succès aidant, il ne restait presque plus de modèles " petites tailles " à la fin de la soirée, certains déjà portés fièrement par les enfants présents repartis en prime avec une " grosse bise " de Stromae. Photo Frieke Janssens