Après un passage à Anvers, Gand, et Malines, l'initiative lancée en collaboration avec Oxfam trouvera refuge en plein coeur du quartier mode de la ville : Rue Dansaert, au coin du Nouveau Marché aux Grains, là où était l'enseigne Marc Jacobs. Dès le 16 octobre, vous pourrez vous débarrasser sans scrupules de vos achats compulsifs et belles pièces que vous ne mettez plus : vous soutiendrez Oxfam-Solidarité qui lutte contre les inégalités et les injustices dans le monde.

Une fois la boutique remplie de dons, les vêtements, accessoires et objets design seront revendus au fur et à mesure au profit de l'association. L'opération se répétera tous les jours pendant un mois.

Et toujours selon De Standaard, il vaut certainement la peine d'y faire en tour, car l'opération bénéficie du soutien de célèbres stylistes et créateurs soucieux non seulement de collecter de l'argent pour Oxfam-Solidarité, mais aussi de mettre le secteur de la seconde main en valeur.

Après un passage à Anvers, Gand, et Malines, l'initiative lancée en collaboration avec Oxfam trouvera refuge en plein coeur du quartier mode de la ville : Rue Dansaert, au coin du Nouveau Marché aux Grains, là où était l'enseigne Marc Jacobs. Dès le 16 octobre, vous pourrez vous débarrasser sans scrupules de vos achats compulsifs et belles pièces que vous ne mettez plus : vous soutiendrez Oxfam-Solidarité qui lutte contre les inégalités et les injustices dans le monde. Une fois la boutique remplie de dons, les vêtements, accessoires et objets design seront revendus au fur et à mesure au profit de l'association. L'opération se répétera tous les jours pendant un mois.Et toujours selon De Standaard, il vaut certainement la peine d'y faire en tour, car l'opération bénéficie du soutien de célèbres stylistes et créateurs soucieux non seulement de collecter de l'argent pour Oxfam-Solidarité, mais aussi de mettre le secteur de la seconde main en valeur.