"Je suis plutôt pour le mariage homosexuel et l'adoption, j'ai beaucoup d'amis - femmes et hommes - qui sont dans ce cas-là et je ne vois rien d'instable ou de pervers dans les familles homoparentales" déclare-t-elle au magazine.

Ses déclarations vont à l'encontre de l'opinion de son mari qui lui "... est plutôt contre pour des raisons liées à sa vocation d'homme politique, parce qu'il voit les gens par groupes de milliers plutôt que par groupe de personnes qu'on connaît".

Par ailleurs, l'ancienne première dame exprime son souhait de ne plus être interrogée sur l'avenir politique de son mari. Elle déclare également "aimer la vie de famille" et "faire tous les jours la même chose".

CB

"Je suis plutôt pour le mariage homosexuel et l'adoption, j'ai beaucoup d'amis - femmes et hommes - qui sont dans ce cas-là et je ne vois rien d'instable ou de pervers dans les familles homoparentales" déclare-t-elle au magazine. Ses déclarations vont à l'encontre de l'opinion de son mari qui lui "... est plutôt contre pour des raisons liées à sa vocation d'homme politique, parce qu'il voit les gens par groupes de milliers plutôt que par groupe de personnes qu'on connaît". Par ailleurs, l'ancienne première dame exprime son souhait de ne plus être interrogée sur l'avenir politique de son mari. Elle déclare également "aimer la vie de famille" et "faire tous les jours la même chose". CB