Sur papier, c'est ce que l'on appelle " une belle cour intérieure ombragée ". Du genre à afficher complet, en été. Mais le jour de notre rendez- vous, la drache, spécialité nationale s'il en est, faisait l'une de ses démos les plus convaincantes de la saison. Pas sûr que les ciels plombés dont Bruxelles a le secret y soient pour quoi que ce soit dans le charme que Yoann Blanc a fini par trouver à notre capitale, mais c'est pourtant ici que l'acteur...

Sur papier, c'est ce que l'on appelle " une belle cour intérieure ombragée ". Du genre à afficher complet, en été. Mais le jour de notre rendez- vous, la drache, spécialité nationale s'il en est, faisait l'une de ses démos les plus convaincantes de la saison. Pas sûr que les ciels plombés dont Bruxelles a le secret y soient pour quoi que ce soit dans le charme que Yoann Blanc a fini par trouver à notre capitale, mais c'est pourtant ici que l'acteur suisse a choisi de s'installer, après ses études. Repliés dans le lobby à regarder l'eau détremper la terrasse, on se commande un café doublé d'un thé à la menthe, brûlants s'il vous plaît. En fait, je fais plein de trucs, justement ! Un peu comme tout le monde sans doute, j'en profite pour me retrouver en famille, en Suisse, revoir des amis d'enfance qui passent à la maison... Profiter de la journée ! Prendre son petit-déjeuner à l'aise, aller au marché, acheter des produits frais pour le repas de midi. Faire une petite sieste puis bouquiner. J'aime aussi me balader avec mes deux filles. Si je suis dans la région, j'essaie d'aller au Paléo Festival de Nyon, la programmation est plutôt rock mais assez éclectique finalement. Je viens de commencer la compil de chroniques Il est avantageux d'avoir où aller d'Emmanuel Carrère. J'enchaînerai avec La langue de ma mère de Tom Lanoye. Comme beaucoup d'acteurs, je n'ai pas vraiment le temps de voir des films en salle. Mais je sais que je ne passerai pas à côté d'Elle de Paul Verhoeven. Et puis Les premiers, les derniers de Bouli Lanners. J'écoute plutôt la radio, en Belgique ce sera Pure FM ou son équivalent en Suisse, Couleur 3. La pêche à la mouche, dans un lac ! Façon Brad Pitt dans Et au milieu coule la rivière (rires).C'est un peu plus compliqué que cela ! Je crois que le travail manque aux acteurs quand ils n'ont pas de projets à venir. Comme de belles choses m'attendent, je sais que je vais vraiment déconnecter pendant l'été. Pas du tout ! Dès que je suis sur l'eau, je suis malade comme un chien. Le tournage de ces scènes, c'était une horreur ! Pour approcher mon personnage, je me suis plutôt attaché à sa personnalité, un peu introvertie au début mais qui finit par s'ouvrir au monde. (*) Un homme à la mer, en salle actuellement.