Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment tant détester (en images)

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment tant détester (en images)
© BELGAIMAGE

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Sourire radieux, manières impeccables, Ivanka Trump s'était présentée en ardente défenseure de l'égalité homme-femme, ni républicaine ni démocrate, pendant la campagne de son père.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

A l'ambassade de Chine pour la réception du Nouvel An chinois. Quelques jours plus tard, Arabella, la fille ainée d'Ivanka Trump et de Jared Kushner, faisait sensation en chantant une comptine en mandarin.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Lors de la visite du président chinois Xi Jinping accompagné de sa femme Peng Liyuan.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

En "It Girl" convaincue, Ivanka Trump s'adonne au jeu des selfies avant de rejoindre une conférence de presse avec son père et Saad Hariri, le Premier ministre libanais.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Avec Jared Kushner, son époux.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Thanksgiving à la Maison Blanche.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Thanksgiving à la Maison Blanche.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Lors d'un sommet à Hyderabad, en Inde.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Ivanka Trump s'était présentée en ardente défenseure de l'égalité homme-femme.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Lors d'une conférence avec le panel "Conversations with the Women of America". Ce panel est composé de femmes venant de tous les Etats-Unis ainsi que des femmes travaillant pour l'administration Trump.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

Aux Jeux Olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

La présence d'Ivanka Trump à la table officielle lors d'une réunion du G20 ou sa rencontre avec le président sud-coréen pour les JO d'hiver ont aussi valu à l'administration Trump des accusations de népotisme.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © BELGAIMAGE

"Cette Première fille occupe un rôle sans précédent, très visible, et pourtant sans contours bien définis. Il va à l'encontre de l'histoire et de la tradition américaines", analyse Stacy Cordery, professeure d'histoire à l'université de l'Iowa.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

"Elle s'attire évidemment également beaucoup de critiques parce qu'elle s'est présentée comme étant la conscience de l'administration Trump", poursuit-elle.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Mais c'est surtout son silence face aux choix controversés de l'administration Trump, comme sur le climat ou les politiques concernant les femmes, qui indigne ses détracteurs.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

"Il se battra pour l'égalité salariale à travail égal et je me battrai avec lui", avait ainsi promis Ivanka Trump à l'été 2016, lorsque son père était encore candidat.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Puis, celle qui se présente comme féministe, n'a offert qu'une tiède justification lorsque Donald Trump a décidé, une fois au pouvoir, de revenir sur une mesure censée permettre de comparer avec plus de transparence les différences salariales.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Puis, celle qui se présente comme féministe, n'a offert qu'une tiède justification lorsque Donald Trump a décidé, une fois au pouvoir, de revenir sur une mesure censée permettre de comparer avec plus de transparence les différences salariales.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

A la réception officielle organisée à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

A la réception officielle organisée à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

A la réception officielle organisée à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Une inauguration qui n'a pas manqué de faire perdre des points à Ivanka, tant la polémique autour de ce déménagement de Tel Aviv à Jérusalem fait polémique.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Une inauguration qui n'a pas manqué de faire perdre des points à Ivanka, tant la polémique autour de ce déménagement de Tel Aviv à Jérusalem fait polémique.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Une inauguration qui n'a pas manqué de faire perdre des points à Ivanka, tant la polémique autour de ce déménagement de Tel Aviv à Jérusalem fait polémique.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Une inauguration qui n'a pas manqué de faire perdre des points à Ivanka, tant la polémique autour de ce déménagement de Tel Aviv à Jérusalem fait polémique.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Une inauguration qui n'a pas manqué de faire perdre des points à Ivanka, tant la polémique autour de ce déménagement de Tel Aviv à Jérusalem fait polémique.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Et ses affaires privées, avec le commerce de marques portant son nom, réveillent régulièrement des soupçons de conflits d'intérêts.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

Sur l'environnement, Ivanka Trump avait de fait pris un rôle de premier rang après la victoire du candidat républicain en novembre 2016, lui organisant pendant la transition une rencontre entre le démocrate Al Gore, héraut de la lutte contre le changement climatique, tout en s'entretenant elle-même avec Leonardo Di Caprio, très engagé sur le sujet.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

"Ivanka et Jared" allaient parvenir à empêcher le président de défaire l'accord de Paris sur le climat, murmurait-on à Washington.

Ivanka Trump, la "fille de" que les progressistes américains aiment détester (en images) © AFP

En vain. Le 1er juin 2017, Donald Trump annonçait le retrait des Etats-Unis. Marque silencieuse et très discrète de leur protestation ? Ivanka et Jared n'avaient pas assisté à son discours comme ils en ont l'habitude.