Selon les premiers éléments de l'enquête, le présentateur de magazines de société sur la chaîne publique France 2 a été interpellé dans le cadre d'une vaste affaire de trafic de stupéfiants en compagnie de cinq ou six autres personnes, dont de présumés trafiquants.

Il lui est reproché d'être un usager important de ce trafic de cocaïne. Selon une des sources policières, de la cocaïne aurait été trouvée à son domicile.

Le présentateur a été placé en garde à vue par les policiers de la sûreté départementale des Hauts-de-Seine à Nanterre, près de Paris, où il se trouvait toujours en milieu de matinée, les enquêteurs s'attachant à déterminer son rôle dans ce trafic.

Connu pour ses coups de sang, Jean-Luc Delarue avait été condamné en mars 2007 à un stage de citoyenneté de trois jours pour son comportement violent et outrageant à l'encontre de personnels navigants d'Air France, lors d'un vol Paris-Johannesburg le 13 février alors qu'il était ivre.

L'animateur avait publiquement reconnu "avoir pété les plombs" lors de ce vol et présenté ses excuses pour son comportement alors qu'il n'était "pas dans (son) état normal".

Le VifWeekend.be, avec Belga

Selon les premiers éléments de l'enquête, le présentateur de magazines de société sur la chaîne publique France 2 a été interpellé dans le cadre d'une vaste affaire de trafic de stupéfiants en compagnie de cinq ou six autres personnes, dont de présumés trafiquants. Il lui est reproché d'être un usager important de ce trafic de cocaïne. Selon une des sources policières, de la cocaïne aurait été trouvée à son domicile. Le présentateur a été placé en garde à vue par les policiers de la sûreté départementale des Hauts-de-Seine à Nanterre, près de Paris, où il se trouvait toujours en milieu de matinée, les enquêteurs s'attachant à déterminer son rôle dans ce trafic. Connu pour ses coups de sang, Jean-Luc Delarue avait été condamné en mars 2007 à un stage de citoyenneté de trois jours pour son comportement violent et outrageant à l'encontre de personnels navigants d'Air France, lors d'un vol Paris-Johannesburg le 13 février alors qu'il était ivre. L'animateur avait publiquement reconnu "avoir pété les plombs" lors de ce vol et présenté ses excuses pour son comportement alors qu'il n'était "pas dans (son) état normal". Le VifWeekend.be, avec Belga